Après trois saisons au SG RMH, nous disons également au revoir à notre Mur…notre infranchissable gardienne et notre capitaine exemplaire : Marie. Sa magnifique saison au SGRMH lui ouvre la porte de la Première Division ! Appelée par le club de Dijon, elle évoluera donc en Ligue Butagaz Energie. Toutes nos félicitations et pleine réussite au plus haut niveau !

Tu es restée trois saisons au SG RMH, quel est ton sentiment général aujourd’hui à l’annonce de ton départ ?

D’un coté, je suis triste de partir … D’autant plus dans ce contexte, sans avoir de dernier match avec mes coéquipières et le staff et sans pouvoir dire au revoir correctement à la Ricoquais et à notre public..
Mais de l’autre coté, quand je repense à ces 3 dernières années, je me dis que j’ai eu beaucoup de chance, tant sur le plan handballistique que humain, d’avoir pu évoluer au sein du SGMRH et j’en suis très heureuse.

Quels souvenirs gardes-tu de toutes ces années ?

Je ne garde que des bons souvenirs du SGRMH, ce club a été un vrai coup de cœur pour moi.
Il y a une telle énergie positive, que ça soit de la part du public, des partenaires et des bénévoles, qui ont toujours été bienveillant avec nous. 
Cette ambiance de folie dans le chaudron de la Ricoquais, grâce notamment à Maxime, au Kop de la Ricoquais et au groupe Sagazic, va me manquer.

Ton meilleur souvenir / ton pire souvenir ?

Mon pire souvenir restera notre défaite à Mérignac lors de ma première saison…

Le meilleur souvenir, à l’inverse, ça restera notre montée en D2 l’année dernière ! Vivre une montée, c’est vraiment quelque chose de fort, que je ne suis pas prête d’oublier.

Arrêt Marie Lachat

Que retiens tu de cette dernière saison ? 

Beaucoup de bonnes choses, nous sommes un groupe qui s’entend bien et qui sait évoluer ensemble, vers les mêmes objectifs. Bien évidemment, il nous restait encore des choses à apprendre, mais je suis fière de l’évolution que l’on a eu toute ensemble depuis 2 ans.

Selon toi qu’est ce qui a manqué cette saison pour accrocher les play-offs ?

Pas grande chose, sans doute un peu plus de lucidité et de régularité dans les moments importants...

Comment a évolué ton jeu en tant que gardienne ?

On dit souvent que le poste de gardienne est un peu « à part », et je trouve que c’est vrai. En plus des entraînements collectifs, il est important pour nous d’avoir des spécifiques GB.
Au SG RMH, nous avons 2 spés, un avec JP et un avec Pierre. Ces spés m’ont permis d’évoluer tant sur le plan technique que sur le plan physique !
JP est également présent à presque tous nos entraînements. C’est un vrai plus, car cela nous permet d’échanger avec lui sur nos points forts/faibles, et nos axes d’améliorations quotidiennement.
J’ai également évolué au niveau du « caractère », car à mon arrivée j’étais plutôt timide sur un terrain.

Une coéquipière qui t’a particulièrement marquée ? Pourquoi ?

La première qui me vient en tête est Léa CODAZZI, tant par ses qualités d’arrière et surtout parce qu’elle est devenue mon acolyte et surtout ma coloc !

Mais je pense également à Alice et Sab avec qui je suis arrivée ici! Depuis 3 ans, nous avons partagé beaucoup de moment, et je suis triste que notre aventure ensemble s’arrête à l’issue de cette saison. Mais je sais qu’il reste encore plein de bonnes choses à vivre ici, pour Sab, et à Cannes pour Alice!

(Et bien évidemment, je n’oublie pas la relève des porteuses officielles de pharmacie du RMH : Math-Math, Laulau et Ana alias Jul)

Marie Lachat

Ton plus grand regret ? 

De ne pas pouvoir terminer cette saison…

Ta plus grande fierté ?

D’avoir permis au club de remonter en D2.

Tu as été capitaine de l’équipe pendant 2 saisons, qu’est ce que cela a changé pour toi ? Comment as tu vécu cette expérience ?

Je n’ai pas eu l’impression que cela ai réellement changé quelques chose, dans le sens où je suis restée moi-même et je crois que c’est pour cela que le staff et les filles ont choisi de me faire confiance pendant 2 années. Je suis très honorée et reconnaissante d’avoir pu porter le brassard à leurs côtés !

Pourquoi pars tu ? Quels sont tes projets dans un futur proche ?

Je pars pour raison sportive, car un de mes objectifs a toujours été de jouer en D1. Et c’est à Dijon au sein du club de la JDA que je vais pouvoir le réaliser !
Et étant originaire de Besançon, cela va me permettre également de me rapprocher de ma famille.

Marie Lachat Jean-Paul Sagnal et Manon Sol

Ce que tu voudrais dire à celles qui restent…

Qu’elles vont beaucoup me manquer ..
Mais également de continuer à travailler avec rigueur pour aller en plays-off l’année prochaine, car je sais qu’elles en sont capables !!
Je les remercie également pour tout ce qu’elles m’ont apporté. Pour tous ces bons moments de joie passés ensemble, comme notamment le week-end à Strasbourg où nous sommes aller décrocher cette belle victoire à Achenheim!

Ce que tu voudrais dire à celle qui va prendre ta place …

Surtout de profiter à fond de ces années au SG RMH !

Ce que tu voudrais dire à tes entraîneurs …

Beaucoup de choses, mais je voudrais surtout les remercier, car ils ont tous su m’accompagner comme il le fallait pour me faire évoluer.
Ils ont toujours su me faire confiance et m’aiguiller pour améliorer mes problématiques handballistiques et physiques, et c’est important pour moi.
Je dois beaucoup à Olivier, Pierre, JP, Valentin, et Julien (notre kiné national), alors je leur souhaite beaucoup de bonnes choses pour la suite!

Ce que tu voudrais dire au public …

De continuer à mettre cette ambiance de folie à la Ricoquais !!
Et surtout un grand merci !!  C’est grâce à eux et leur soutien constant, que nous pouvons prendre autant de plaisir à la Ricoquais !

J’espère les revoir très vite !!
Je voudrais aussi remercier Mumu, et Vincent, et Jean-jean pour leurs soutien et tout leur travail incroyable au sein du club.
Et j’ai aussi une pensée pour Initia, partenaire du SG RMH, que je remercie car ils ont su m’accompagner dans mon projet professionnel.
Également un grand merci aux bénévoles qui nous suivent depuis toutes ces années, rien ne serait possible sans eux. Leur importance est immense.