MaiwenLaurens
Maïwenn Laurens

Le Club annonce le départ de six joueuses de N2 du SG RMH. Maïwenn LAURENS, arrière gauche, nous livre son interview de départ.

  • Quand es-tu arrivée au club ? Et bien depuis 5 ans à peu près.

Que retiens-tu de ton passage au SGRMH ? Des souvenirs pleins la tête, des victoires menant à des titres, une montée, et puis des moments de partage avec mes coéquipières.

Qu’est-ce qui va te manquer le plus au SGRMH ? Mes coéquipières avec qui nous avons vécu énormément de choses, des victoires comme des défaites, toujours ensemble, un public de folie (quand nous en avions bien évidement).

Quel été ton petit rituel avant chaque match ? En déplacement, j’avais ma playlist que j’écoutais toujours dans le bus avant d’arriver, et puis à domicile c’était surtout mon ballon que je me dépêchais de nettoyer pour ne pas avoir à payer dans la caisse noire !

Quel est ton meilleur souvenir au club ? Bien évidemment mon année en -18 nation ou nous avons obtenu le titre de championnes de France, cette année fut dingue. Je retiendrai aussi l’année en Nationale 3, nous n’avions pas perdu un seul match de la saison, ce qui était très satisfaisant.

Quel est le pire moment que tu as vécu au club (blessure, défaite … ) ? Je dirai que pour une sportive, les blessures sont toujours un moment déplaisant dans une saison. Mais malgré tout, le pire souvenir est une défaite contre Brest, durant notre deuxième année de -18 nationale, nous n’avions pas pu doubler notre titre et ce fut très frustrant.

Qui était la plus  » stylée  » des joueuses que tu as connues ? J’ai toujours adoré les claquettes chaussettes d’Eglantine Rousseau.

Quelle joueuse était la meilleure danseuse ? J’avoue que Marie Jaulin était plutôt une bonne danseuse.

Quelle a été la musique que tu as écouté en boucle pendant le confinement ? Daddy Yankee ft Bad Bunny, Natti Natacha & Becky G – Dura remix

Vu que la saison n’a pu aller à son terme , et que tu n’as pas pu dire aurevoir sur le terrain, nous te laissons la parole …. Je tenais à remercier le club d’avoir pu me donner de belles opportunités d’évolution, avec qui sans lui le club de Montauban n’aurait pas connu le haut niveau.

Nous te remercions pour ton implication au seins du club, où grâce à toi, l’équipe réserve à pû passer de la N3 à la N1. Nous te souhaitons bonne chance pour tes futurs projets.