Je tiens à remercier toutes

les personnes qui nous permettent

de vivre notre passion.

Marie Traineau

Suite des départs de l’équipe N2 du SG RMH : celui de Marie TRAINEAU, gardienne de but. Elle nous donne son interview ici.

Depuis combien de temps es-tu dans le club ? Je suis arrivée en 2011, il y a 9 ans maintenant après avoir joué 1 an à Poitiers et avoir été formée à La Rochelle.

Que retiens-tu de ton passage au SGRMH ? L’évolution et la professionnalisation du club. J’étais une des dernières à avoir connu les maillots oranges et les matchs à Rapatel le dimanche après-midi. 

Qu’est-ce qui va te manquer le plus au SGRMH ? L’ ambiance de la Ricoquais avec la Fan Zone et Max au micro.

Quel était ton petit rituel avant chaque match ? Faire mes lacets sur le banc.

Quel est ton meilleur souvenir au club ? Ma deuxième saison, la première saison du SGRMH. On fait une très grosse saison et on valide la montée en N1 dans une ambiance de folie au Havre. Un car de supporters avait fait le déplacement, la salle était rose, on jouait littéralement à domicile.

Quel est le pire moment que tu as vécu au club (blessure, défaite … ) ? Ma première saison au RMH s’est terminée sur un scénario compliqué où on devait gagner nos 3 derniers matchs et espérer dans le même temps des défaites probables des concurrents directs. On remplit le contrat, on gagne notre dernier match à Rapatel et on apprend plusieurs longues minutes après qu’un résultat improbable nous relègue en N2. 

Racontes-nous une anecdote que tu as vécue au club … Certains le savent déjà mais la générosité de Judith est telle qu’elle a réussi a offrir son maillot de match, en plein milieu de la saison, à une petite supportrice. Elle ne s’est rendu compte qu’après qu’elle n’avait pas donné le bon maillot !

Hop, sors nous un dossier ^^ ... La saison dernière, pendant la prépa nous faisons entraînement en salle dans le lycée Brequigny et ensuite nous partions courir sur la piste. Un soir Valentin a laissé les clés à l’intérieur du gymnase et nous nous sommes retrouvées à la porte. Bien entendu personne n’avait emmené de portable ou de clés de voiture sur la piste. Pour couronner le tout c’était un 15 août et il n’y avait pas âme qui vive dans le lycée. Il a fallu quelques temps sans portable ni clé de voiture pour trouver une solution et un sauveur…

Qui était la plus  » stylée  » dans les joueuses que tu as connue ? Je pourrais citer un 7 majeur, mais pour ne froisser personne je ne donnerai pas de nom et surtout pas celui de Fanny Soulard.

Quelle joueuse que tu as cotoyée était la meilleure danseuse ? Je crois qu’elles étaient toutes meilleures que moi ! 

Quelle a été la musique que tu as écouté en boucle pendant le confinement ? Coldplay – Orphans

Vu que la saison n’a pu aller à son terme , et que tu n’as pas pu dire au revoir sur le terrain, nous te laissons la parole …. Je n’aurai jamais cru, en arrivant, rester aussi longtemps en Bretagne et je suis finalement très heureuse de l’avoir fait. Je tiens à remercier toutes les personnes qui nous permettent de vivre notre passion, le staff bien entendu, mais aussi les personnes que l’on voit moins et que l’on connait moins, tous les bénévoles qui nous accompagnent à la Ricoquais et en déplacement ainsi que les dirigeants qui oeuvrent dans l’ombre et qui sont pourtant arrivés bien avant moi. Je pense notamment à Eric, Gilbert, Gisèle, Olivier Tché, René mais aussi bien évidemment à Mumu et Vincent. Je remercie également toutes les filles et Valentin pour avoir abondamment contribué à la caisse noire cette année. Le week-end caisse noire n’ayant pas pu avoir lieu à cause du confinement, je vais pouvoir m’offrir de belles vacances pour fêter ma fin de carrière. Merci pour votre générosité !

Nous te remercions pour ton implication au sein du club, où grâce à toi, l’équipe réserve a pu passer de la N3 à la N1. Nous te souhaitons bonne chance pour tes futurs projets.