Marie Tison N1 – 2013-2014

La parole à celles et ceux qui ont fait le club pendant toutes ces années !

Marie Tison, 25 ans, a intégré le SGRMH au lycée via la section sportive du lycée Bréquigny à Rennes. Marie est actuellement vendeuse en chocolaterie et reprend un master en septembre pour devenir enseignante. Elle revient pour nous sur son parcours au sein du SGRMH, à l’occasion des 20 ans.

Comment es-tu arrivée au RMH ?
Mes parents ont déménagé en Bretagne (je suis originaire de la région parisienne) et je me suis inscrite au lycée Bréquigny pour intégrer la section sportive et donc le club du RMH 🙂

Parles-nous de ton passé au sein du club
Je suis arrivée suite au déménagement de mes parents, j’ai effectué la prépa-physique avec l’équipe 1 (N1 à l’époque) : je m’entrainais avec elles plusieurs fois par semaines et le weekend je jouais avec la pré-national. Au milieu de l’année, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe 1 pour les matchs. Ensuite on s’est maintenues de justesse en N1 puis on est descendues en N2 et remontées en N1. Je suis partie car j’avais envie de voyager, de profiter : j’ai vécu 1 an et demi au Canada !!

Quel est ton meilleur souvenir au RMH ?
Probablement les 3 derniers matchs de ma première année, le maintien n’était pas assuré, on devait absolument gagner les 3 si on voulait espérer le maintien, et même en les gagnant, on n’était pas sûres d’être maintenues… On a gagné les 3 et ça c’était vraiment beau à voir !! Sinon ma dernière année, sportivement parlant, je me suis éclatée !!

Quel est ton pire souvenir au RMH ?
ahah ! Un entraînement ma première année ou je faisais des passes pourries… (ça arrive à tout le monde les mauvais jours…). Du coup Olivier (énervé… oui oui je balance) m’a dit d’aller faire des pompes sur le côté du terrain ! MAIS il ne m’a pas dit combien ET je ne savais pas faire de pompes DONC double, voire même triple sanction : tu dois faire des pompes / tu ne sais pas faire de pompes / les autres continuent l’entrainement…

Qu’est-ce que tu penses avoir apporté au RMH ?
Quelques buts j’espère ! En vrai, je ne sais pas, j’étais “la petite Marie”, “mini Rima” une des plus jeune de l’équipe… J’ai apporté mon énergie surtout 🙂

Qu’est-ce que le RMH t’a apporté ?
Beaucoup… on ne réalise pas forcément sur le moment, c’est le club dans lequel j’ai le plus évolué, on m’a laissé ma chance alors que j’étais un “bébé”.

Quelle est la personne qui t’a le plus marquée au RMH ? Pourquoi?
Il y en a beaucoup mais à choisir je dirais Vanina, une guerrière… Je me souviens d’elle : ma première année, sur les 3 derniers matchs, elle était blessée mais elle a joué malgré tout et elle a tout donné, elle avait des plâtres (en strap) aux chevilles. A côté de ça on est toutes les deux gauchères donc on s’est retrouvées ensemble pas mal de fois pour les exercices à l’aile par exemple, donc je retiendrai tous ses petits conseils, tous ses encouragements pour me pousser toujours à me surpasser.

Si le RMH était un animal, ce serait ….
Une lionne, une guerrière qui chasse, s’occupe de ses petits, protège ses petits.

Si le RMH était une devise, ce serait ….
“Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.”

Que peut-on souhaiter pour le RMH dans les années à venir ?
Des victoires, une belle évolution, le meilleur.

Merci Marie !

Photos: Ludovic Codazzi, René Le Bihan