La parole à celles et ceux qui ont fait le club pendant toutes ces années !

Mélina ROLLAND, alias Mélou, a 28 ans et est actuellement chargée de développement dans le secteur financier. Néo-Bettonnaise aujourd’hui, elle revient pour nous sur son parcours après 7 ans au RMH.

Bonjour Mélina, comment es-tu arrivée au RMH ?
Je suis arrivée au club en août 2010 suite à une compétition en équipe de France Jeunes et à l’issue du Pôle Espoirs de Brest. J’ai dû faire un choix entre le Centre de Formation de l’Arvor 29 à l’époque et le RMH. La grande envie de découvrir la Nationale 1 (le club venait tout juste d’y accéder) m’a fait suivre ce cap !

Parles-nous de ton passé au sein du club
Je suis arrivée à 17 ans au club au même moment que Gaëlle (Le Hir) et Céline (Bordet). Le club venait d’accéder au 3ème meilleur niveau français et j’ai eu la chance de connaitre la montée en puissance du RMH. En 2010-2011, nous jouons à Rapatel (ou Roultapel pour les intimes) et le pot d’après-match se déroulait sur l’aile droite du terrain… avec les fameuses bouteilles de Ren’s ! (ça, je crois qu’Elen en a déjà dit quelques mots 😊).
Les bénévoles et les dirigeants se sont battus pour gagner en visibilité et en notoriété afin d’exister dans la Métropole rennaise et dans le handball breton. Progressivement, nous passions d’une salle d’un quartier rennais à un équipement plutôt sympa et accueillant à Saint-Grégoire. La descente en Nationale 2, mais surtout la reconquête vers la N1, nous a amené à gagner presque tous les matchs de notre première saison en tant que « SG RMH » : les résultats ont amené le public dans la salle, et de plus en plus de supporters, partenaires. Une vraie émulation ! Il faut dire que le rose est plus sexy que le orange… ahahah !
Puis en 2015 : l’accession en D2 ! Et là, on change de décor : ça va plus vite, ça tire plus fort, les courbatures sont plus douloureuses 😉 ! Mais l’adrénaline est encore plus forte !

Quel est ton meilleur souvenir au RMH ?
Difficile de retenir LE meilleur souvenir ! Je dirais les 3ème mi-temps dans le bus de la Star Ac’ à chanter !

Quel est ton pire souvenir au RMH ?
La descente en Nationale 2. A la fin du dernier match de la saison, nous ne savions toujours pas si le résultat d’une autre équipe allait nous maintenir. Et bien non… beaucoup de pleurs à ce moment-là.

Qu’est-ce que tu penses avoir apporté au RMH ?
Un peu de sang finistérien 😊 déjà bien présent de par Vincent et Mumu.

Qu’est-ce que le RMH t’a apporté ?
7 années vécues au RMH, deux contrats de joueuse semi-professionnelle, un accompagnement sur et en-dehors du terrain, et le plus important : des rencontres, des amies, …

Quelle est la personne qui t’a le plus marquée au RMH ? Pourquoi ?
Impossible d’y répondre. Tellement de personnes gravitent autour d’un projet de club et vous aident/vous apportent du soutien au quotidien.

Une anecdote ?
Une fameuse soirée à Bourg-de-Péage après un match nul obtenu à la dernière seconde, enfin surtout le lendemain…

Si le RMH était un animal, ce serait ….
Un animal… désolée, je n’ai pas cette imagination !

Si le RMH était une devise, ce serait ….
« We are THE CHAMPIONS ! »

Que peut-on souhaiter pour le RMH dans les années à venir ?
Continuer à faire vibrer la Ricoquais !

Merci Mélou !

Photos : Philippe RIOU, René Le Bihan.