💥Première rencontre Afterwork de l’année pour les partenaires Entrepr’hand !💥

😃 ⛳ Ils se sont retrouvés ce mercredi 28 septembre 2022 en fin de journée, au Golf de Cap Malo – La Mézière, accueillis par Arnaud Jeulin du Groupe Jeulin. 

🏌Après avoir été mis au défi de l’initiation au putting et au trackman sur le practice (jeu interactif), le groupe composé d’une vingtaine de partenaires et de joueuses D2F, a ensuite pu profiter d’une présentation du Groupe Jeulin autour d’un cocktail. 🍹

L’occasion de nouer des contacts, de faire connaissance en ce début de saison sportive. Le tout dans une ambiance des plus chaleureuses !

🙌 Merci à Arnaud Jeulin pour son accueil, et aux partenaires et joueuses qui ont répondu présent ! 

Prochain événement Entrepr’hand à venir… 

Entreprises, vous souhaitez vous aussi prendre part à la belle aventure en Rose ? Rejoignez le Club Entrepr’hand ! 

Une initiative porteuse de beaux échanges en perspective !

Lors de la soirée de lancement de saison le 7 septembre dernier, certains partenaires du club Entrepr’hand ont été choisis pour être le parrain d’une joueuse de l’équipe de Division 2 Féminine du SGRMH.

Chacune des joueuses est ainsi soutenue et accompagnée tout au long de cette saison 2022-23 par un de nos partenaires privés. Concrètement, certains ont accompagné leur protégée dans leur recherche de stage ou d’emploi, l’ont invitée pour un déjeuner ou encore un événement entreprise. Mille manières de créer des occasions : les partenaires ont carte blanche !

En plus de faire sa connaissance d’une manière privilégiée, l’entreprise sera au bénéfice de liens renforcés avec le SGRMH et la grande famille des Roses. Nous croyons que ce parrainage ouvrira de nouveaux horizons pour tous, car c’est au coeur de l’échange que naissent de belles opportunités.

Le prochain match à domicile contre Toulouse le 15 octobre sera pour chacun une belle occasion pour se rencontrer au sein de l’espace VIP. Un nouveau rôle que les partenaires sont ravis de prendre à cœur tout au long de cette année sous le signe du parrainage et du partage !

Jean-Manuel Xambo de Kia, et Charlotte Satgé
Jean-Baptiste Guibert de Virgin, et Cidgie Leroux
Patrick Lapouble du CA Ille et Vilaine, et Divine Luzolo
Frédéric Renaudin de Cirtec et Jade Valadon
Christophe Djafar de Léocare et Claire Scheid
Hubert Blondeau de Dynabuy, et Camille Eude
Gaëtan Beucherie d’Initia et Coura Camara
Jean-Luc Bosse de Sodico et Juliette Guerrier
Nicolas Duforeau de Grand Quartier, et Marijana Markota

28-30. De peu. Les Roses ont manqué la marche à domicile face à une équipe du sud, le CA Béglais. Après la victoire à Palente Besançon en J1, et une semaine après l’élimination en coupe de France et la blessure de la capitaine, Manon Sol (rupture des croisés – Manon ne pourra jouer la saison), l’équipe d’Olivier Mantès a affronté samedi dernier, un concurrent direct lors de ce match important, dont l’effectif compte trois anciennes co-équipières du SGRMH : Mathilde Mélique, Emma Seddiki et Nahia Malharin.

Le public était en force pour encourager les Roses ; on remercie particulièrement le Club AS Gévézé, venu en nombre dans le cadre du challenge Clubs 35, pour soutenir les Roses !

L’entame de match fait mal, l’écart de score parle de lui-même : 1-5. La suite c’est un jeu irrégulier qui manque de précisions, et des pertes de balle fatales. Après la mi-temps (15-17), les Roses reviennent à égalité plusieurs fois, mais ne sont pas parvenues à dépasser l’adversaire. Un manque de détermination et d’intensité. Le match se conclut à deux points d’écart. On notera les arrêts successifs de la gardienne Marijana Markota, qui redonne de l’élan à l’équipe mais insuffisamment pour prendre le dessus. L’absence de Cidgie Leroux, Mélissa Delalande et Divine Luzolo pour cause de blessure, a manqué à l’effectif ; certaines d’entre elles reprendront l’entraînement dans les semaines à venir.

Un rush final trop court. On est passé à côté de notre début de match et on ne peut que se nourrir de regrets… L’exploit de la première journée (contre Palente Besançon) vient d’être effacé par la contre performance de samedi. L’équipe doit se reconstruire et trouver des valeurs de combat plus constantes sur le match complet.” conclut Olivier Mantès, coach D2F.

Cette défaite intervient dans un contexte précaire concernant les entraînements des joueuses, qui se déplacent actuellement sur 3 salles différentes en semaine. Cette logistique nécessite une adaptation qui n’est pas des plus simples notamment au niveau matériel, sans compter les incertitudes liées à l’avenir, au développement de la professionnalisation de l’équipe dans la durée. Les contacts sont toujours en cours avec les collectivités concernées.

Malgré tout, le championnat continue et c’est avec détermination que les Roses iront affronter Vaulx-en-Velin, 12ème au classement, en terre lyonnaise samedi prochain.

Un match à Lyon déjà plus qu’important. L’opposition de ce we peut nous permettre de basculer dans la première partie de classement ou en cas de défaite, permettre un regroupement vers les places de la zone rouge. Tout le monde doit se remobiliser pour aller chercher une victoire.”

Ne rien lâcher… Les joueuses ont besoin de leur public, montrons-leur tout notre soutien !

Retrouvez le match en replay complet sur handballtv.fr.

Le réseau des partenaires vient de faire sa rentrée !

Une cinquantaine d’entre eux se sont retrouvés ce mercredi 7 septembre au Centre commercial Grand Quartier, pour la soirée de lancement officielle de la saison 2022-2023. Ils ont répondu présents pour entourer l’équipe D2F et leurs coachs, le tout rythmé autour des interventions des uns et des autres, et d’un buffet dinatoire.

Jean-Luc Bosse, président du Club, a tenu à faire un point sur la situation précaire du SGRMH, situation qui a largement été relayée par les médias la semaine dernière. Un discours également repris par Olivier Mantès, directeur technique, qui a ensuite présenté l’équipe – notamment les nouvelles recrues – et le staff, en mentionnant la période de préparation de l’été ainsi que les objectifs de cette nouvelle saison.

Côté partenaires, Laure Bulucua, responsable développement, en a profité pour mentionner l’ouverture de la plateforme Entrepr’hand, au service des partenaires : s’inscrire pour les matchs, les évènements, feuilleter l’annuaire des partenaires, bénéficier d’offres exclusives… autant de possibilités qu’offre ce nouvel outil.

Chaque joueuse s’est ensuite vue remettre son maillot domicile par son parrain partenaire. L’occasion a été donnée aussi de remercier les plus fidèles entreprises, engagées dans le club depuis plus de 10 ans : un cadre “trophée” leur a été remis. Par ailleurs, chacun des partenaires est reparti avec sa pochette surprise : Une brochure avec calendrier des matchs et composition de l’équipe, le poster de la D2F, ainsi qu’un sticker vitrine de soutien du Club.

Pour finir, ce sont plus d’une centaine de personnes, équipes, staff, bénévoles, et partenaires, qui se sont retrouvés dans la bonne humeur malgré les circonstances, et qui ont été régalés par Toasushis et Super U pour les bouchées sucrées ! Merci à eux !

Notre partenaire Rennes Sport est allé à la rencontre de Laurine Chesneau, nouvellement arrivée dans l’équipe : son parcours, son intégration au SGRMH, sa nouvelle vie à Rennes… Laurine se dévoile à nous.

Une interview précédée d’un article sur la situation du SGRMH en ce début de saison, qui comme il a été dit et relayé par de nombreux médias, reste précaire et toujours très préoccupante.

 Téléchargez gratuitement l’intégralité du journal Rennes Sport !

#revuedepresse #sgrmh #d2f #rennessport #actualité #saintgregoire

Depuis le communiqué de presse de lundi dernier qui a remué le monde du handball et de la région, la situation du Club n’a pas avancé ; toujours à la recherche d’une salle pour s’entraîner, le SGRMH multiplie les contacts avec les collectivités concernées.

Une solution existe : la salle de Ker Lann (campus au sud de Rennes) correspond en tous points aux besoins du club. Aujourd’hui, les trois plateaux sportifs sont utilisés par un bureau d’étudiants du campus, pour des activités de détente hors temps scolaire. Le SGRMH n’aurait besoin que d’un seul plateau sportif.

Malgré les multiples échanges avec les collectivités, la prise en compte de notre demande se fait encore attendre du côté de M. Jean-Luc Chenut, Président du Conseil Départemental d’Ille et Vilaine.

Si aucun retour n’est donné dans les prochains jours, le SGRMH pourrait être obligé d’arrêter son activité.

Les soutiens sont nombreux, notamment du coté des institutions fédérales : la Fédération Française de Handball et la Ligue de Bretagne se sont saisies de l’affaire et collaborent avec le club pour appuyer la demande pressante.

Notre partenaire Ti Sport est allé à la rencontre d’Olivier Mantès, manager et entraineur de la D2F, pour entretien exclusif.

Trois jours après votre communiqué, quelle est la situation actuelle pour le club ?

La situation n’a pas évolué. On n’a pas de retour des institutions rennaises. On sait juste que grâce aux partages sur les réseaux sociaux, le Département a lancé une réflexion en interne, mais on n’a pas d’échange directement avec eux. On a néanmoins eu des discussions avec le président (Philippe Bana) et la vice-présidente (Nodjialem Myaro) de la Fédération Française de Handball qui nous ont apporté leur soutien. Ça veut au moins dire que le dossier est pris en considération par la plus haute compétence de la Fédération. Après, un coup de téléphone ou un soutien c’est bien, mais il faut que des actions suivent.

Lire la suite sur le site de Ti Sport.

Communiqué officiel du Club
Lundi 29 août 2022

“Le premier match de championnat 2022-23 à Palente Besançon sera peut-être le dernier de la saison. Malgré nos demandes de prise en considération de nos difficultés organisationnelles aux différentes collectivités locales, aucune solution ne nous a été proposée.

À partir du mardi 6 septembre, le SGRMH, club de LFH (Ligue Féminine de Handball), ne pourra plus s’entraîner, faute de lieu mis à disposition.

Après réflexion, nous ne voyons pas d’autre issue que d’arrêter notre activité.

En effet, toutes les propositions que le club a faites ont subi un refus des collectivités. Notamment celle de transformer un hangar de ZI en salle 40×20. À nos frais. Nous aurions donc été le seul club de handball en France propriétaire de son centre d’entraînement. Mais refus : le PLU de Rennes Métropole interdit la construction de nouvelles salles de sport.

Mesdames, messieurs, si vous nous refusez cette option, votre rôle est de nous permettre de nous loger. Nos besoins :

Un 40×20 couvert disponible de 18h à 20h30 du mardi au vendredi.

La solution existe. Le club a trouvé un lieu correspondant à ses besoins. L’infrastructure n’est utilisée ni par un club ni par des élèves en scolarité et est gérée par une collectivité locale partenaire financier. Cependant son utilisation ne nous a pas été attribuée.

Si dans ces conditions, les collectivités locales ne voient pas l’intérêt de venir en aide à un club professionnel, possédant 20 salariés et un budget construit à hauteur de 650 000 euros, dont environ 1/3 sont issus  des fonds publics, il nous paraît très peu probable qu’il y ait une réelle volonté d’appuyer le seul club professionnel féminin d’Ille et Vilaine dans son développement vers le haut niveau.

Si les collectivités ne nous tendent pas la main, le club organisera un dernier match le samedi 10 septembre. Le match de Coupe de France contre Bouillargues Nîmes Métropole clôturera la saison.

Tous les supporters et amis du club seront invités à rendre hommage au travail des bénévoles et salariés du club durant ces 20 ans d’existence et 10 ans de professionnalisation.”

Olivier Mantès, manager général du Club

Le hand aussi prépare sa rentrée !
Si vous souhaitez nous rejoindre / vous renseigner pour inscrire votre enfant, n’hésitez pas, il reste encore des places dans les équipes du RMH !
Venez nous rencontrer aux forums des associations début septembre, ou aux permanences du Club : nous nous ferons un plaisir de vous renseigner.

Retrouvez-nous :

Les inscriptions peuvent également se faire directement en ligne sur notre site.

A très bientôt !

La Coupe de France de handball est de retour pour une nouvelle saison !

Au sein de la Maison du Handball à Créteil, le tirage au sort du 1er tour de la Coupe de France pour les clubs D2F a été effectué par Philippe Bana, président de la FFHandball et Nodjialem Myaro, présidente de la Ligue féminine de handball, en présence de Pascal Bouchet, président de la COC. Au terme de ce tirage au sort, les équipes de D2F ont découvert leurs adversaires pour ces premières rencontres de Coupe de France.

Le Saint-Grégoire Rennes Métropole Handball recevra ainsi le samedi 10 septembre Bouillargues Nîmes Métropole HB à 20h30 à domicile ! LE rendez-vous du début saison à ne pas manquer, qui sera, qui plus est, précédé du premier match de championnat de la N1F contre US Palaiseau à 18h !

Venez soutenir nos Roses pour cette première soirée à domicile avec match couplé !

Imprimez le calendrier complet D2F / Coupe de France du SGRMH.

Le calendrier de la Coupe de France :

1er tour : 10/11 septembre 2022 *
2e tour : 8/9 octobre 2022
3e tour : 10/11 décembre 2022
1/8 de finale : 7/8 janvier 2023
1/4 de finale : 1 février 2023
1/2 finale : 1/2 avril 2023
Finale : 10 juin 2023

Les clubs du Metz Handball et de Brest Bretagne Handball de Ligue Butagaz Énergie, qualifiés en Champions League, feront leur entrée en Coupe de France seulement en quart de finale. C’est aussi le cas pour les clubs qualifiés en European League : Chambray Touraine HB, Neptunes de Nantes, ES Besançon Féminin et Paris 92. Pour les autres clubs non-européens de Ligue Butagaz Énergie, l’entrée en lice se fera dès le 2e tour de Coupe de France (source : FFHB).

*Résultat du tirage au sort du premier tour de la Coupe de France :


Nouvelle saison, nouvelles tenues…

Le club vous présente officiellement les nouveaux maillots pour la Division 2 Féminine, saison 2022-23 ! La famille reste en rose !

Le traditionnel rose pour les matchs à domicile côtoiera la version noire pour les matchs extérieurs et dorée pour l’échauffement.

Côté design, on sort de la charte des 20 ans avec l’effusion des polygones, pour aller vers un design davantage bretonnisant, aux allures celtiques, rappelant ainsi l’univers de la mascotte Korry. Le motif celtique allié aux feuilles de l’arbre de la vie, se dessine sur le côté, et se prolonge sur l’épaule opposée, laissant ainsi la visibilité aux sponsors sur le reste du maillot. Avec sa touche de dégradé rose-violet, les couleurs donneront du pep’s et de la fraîcheur à nos guerrières bretonnes !

C’est avec ce maillot que les Roses feront rayonner la Bretagne partout en France cette saison ! 

Merci à Craft, notre équipementier, et Go sport, notre distributeur.

Les maillots seront bientôt disponibles dans notre boutique en ligne.

L’équipe D2F, lors du shooting photo, août 2022

💥Notre partenaire Rennes Sport nous offre une interview du “boss” du RMH, Jean-Luc Bosse, président, qui revient sur la saison passée, et donne son point de vue sur les défis à venir pour le club en cette nouvelle saison sportive :
🎤”La priorité est vraiment de trouver un “chez nous” pour avancer, si nous voulons passer statut VAP l’année prochaine”.  

👍 Téléchargez gratuitement l’intégralité du journal Rennes Sport !

#revuedepresse #sgrmh #d2f #rennessport #actualité #saintgregoire

Au club depuis la saison 2013-2014, Valentin Boulaire a porté plusieurs casquettes : entraineur des équipes amateures jusqu’en 2018 (-11F, -13F, -15F et -18F/-17F), il a également coaché l’équipe réserve pendant 9 ans, qui est montée de la N3 à la N1F. Il est également adjoint de la Division 2 Féminine et responsable de formation.

Concernant l’équipe réserve, il passe cette saison le relais à Thomas Boisteau pour concentrer son travail sur la D2F et le centre de formation.

Le point avec Valentin.

Le championnat N1F 2021-22 s’est terminé avec le maintien compliqué à acquérir. Comment as-tu vécu cette saison ? 

C’est la saison la plus difficile que j’ai connue. Une saison très compliquée du fait de nombreuses blessures et arrêts qui ont mis en difficulté l’effectif, notamment avec une absence de rotations pendant les matchs. 

On avait effectivement le couteau sous la gorge pour se maintenir, contrairement aux autres années. Mais le maintien a été acquis de justesse, grâce à l’état d’esprit combattif des filles. Petite mention spéciale à Laure (Bulucua) et Audrey (Le Merrer), anciennes joueuses, intervenues sur les matchs de la fin de saison, qui nous ont aidé à acquérir ce maintien.   

Quel a été le match le plus difficile ?

Ce sont les deux matchs perdus à domicile contre Alfortville et Palaiseau. Les deux perdus d’un but. Une victoire nous aurait permis de ne pas avoir le couteau sous la gorge. De souffler un peu.

… Le match le mieux abouti ?

Difficile d’identifier un match en particulier, mais je pense à celui contre Fleury en match aller (victoire 26-24). Les joueuses ont fait preuve d’enthousiasme et de belles prises d’initiatives.

Comment évoluent tes fonctions au sein du club cette nouvelle saison ? 

J’arrête de coacher la N1F et je passe entièrement sur la D2F en tant qu’adjoint d’Olivier Mantès. Je continue par ailleurs d’être responsable du centre de formation. Suite à une réflexion collégiale des dirigeants et du staff, il s’est avéré nécessaire d’étoffer le staff de la D2F pour monter en compétences.

Comment vis-tu ce changement ?

Très bien. La structuration du club avance et, à ce niveau, il est important que l’on mette plus de moyens sur l’équipe première. Je suis également content de travailler en binôme avec Olivier (Mantès). Le fait de ne suivre plus qu’une équipe me permettra aussi d’être plus précis dans l’expertise.

Avec l’équipe réserve, nous avons commencé en N3 en 2013, et je termine avec elles en N1 en 2022. J’avais vraiment à cœur de maintenir les joueuses en N1F pour finir. 

Aujourd’hui, l’exigence que je cherche à mettre dans mon travail au quotidien est davantage en adéquation avec les exigences d’un collectif plus professionnel. 

En ce qui concerne le centre de formation, quel bilan ? Quelles satisfactions ? 

Plusieurs satisfactions.
L’évolution d’Anaëlle Fontaine qui a passé 4 ans au CF et a fait sa place au sein de la D2F, est un bel exemple de persévérance et de détermination.
Ensuite, la gardienne Mélissa Gouali, issue de la -18F Nationale, qui a intégré cette année-là sélection algérienne. Puis Louanne Kergrohen et Emeline Pennaneach, toutes deux issues de la formation RMH et HBCC, qui comme Mélissa Gouali, qui font partie cette saison du groupe D2F.

Enfin, Mathilde Mélique, après voir passé 4 ans au CF et montré ses compétences au sein du collectif D2F, vient de décrocher un contrat pro à Bègles. Quant à Nahia Malharin et Emma Seddiki, malgré un court passage au CF, ont montré une belle progression tout au long de la saison.

Quel mot voudrais-tu laisser aux joueuses N1F ? 

Merci de vous être battues jusqu’au bout avec les armes qu’on avait sans n’avoir rien lâché. Le club est fier de maintenir une équipe en N1 féminine pour la deuxième année. Pour se maintenir ce niveau, je pense que cette équipe doit gagner en exigence et en investissement, ce qui passera par des objectifs bien définis, une culture du hand plus développée, et le soutien du club. 

Je passe le relais, confiant que l’équipe saura enclencher une nouvelle dynamique pour cette saison, avec le soutien de son nouveau coach Thomas Boisteau.

Merci Valentin !

Thomas Boisteau, coach N1F

Le club annonce l’arrivée d’un nouvel entraîneur pour la Nationale 1 Féminine, Thomas BOISTEAU, en remplacement de Valentin BOULAIRE, adjoint de la D2F et responsable du Centre de formation.

En provenance de la région de Montpellier, Thomas Boisteau a fait le pari de rejoindre la Bretagne pour participer au projet sportif du Saint Grégoire Rennes Métropole Handball, et mettre sa pierre à l’édifice en accompagnant les joueuses de la N1F ainsi que quelques équipes amateures.

Quelques questions à notre nouvel entraineur.

Bonjour Thomas, qu’est-ce qui t’a conduit à rejoindre le SGRMH ? 

J’ai souhaité rejoindre le SGRMH pour plusieurs raisons : l’équipe technique avec qui le contact a été très interessant, la structuration du club, le niveau de jeu de l’équipe … C’est un défi qu’un entraîneur de mon profil doit saisir, défi très excitant professionnellement.

Quelle est ta / tes missions au club ? Auprès de qui ? 

Je vais entraîner l’équipe Nationale 1 Féminine, et tout ce qui gravite autour (video, prépa physique, etc.). Je vais également intervenir ponctuellement sur les catégories jeunes pour développer la formation de nos jeunes roses.

Quel a été ton parcours professionnel avant de rejoindre le Club ? 

J’ai débuté en tant qu’éducateur sportif, puis j’ai été embauché en tant qu’agent de développement dans un club. En parallèle, j’ai entrainé des catégories jeunes et seniors, en excellence régionale féminines et  -18 championnat de France. Ensuite, j’ai rejoint les Vosges pour être CTF (conseiller technique fédéral), entraîneur de la N2 d’Epinal et adjoint de la N1. 

Enfin, j’occupais ces deux dernières années, un poste de manager général du handball club de Teyran et j’étais entraîneur de la N2 masculine.

Pratiques-tu ou as-tu pratiqué le handball ?

J’ai commencé à 6 ans, jusqu’à mes 16 ans dans le club de ma petite ville : Aubergenville (78). Ensuite j’ai rejoint le club du Chesnay où j’ai évolué en -18 ans championnat de France, puis N3 et N2. Avec les entrainements le soir, c’était dur de pouvoir continuer à jouer, j’ai donc fait une dernière année en Seniors département dans le club de Poissy en 2015.   

Quel autre sport aimes-tu pratiquer ? 

Tennis, Crossfit, football. Souvent quand il y a une balle, je suis content.

Merci Thomas et bienvenu au sein du Club !

Les Roses du SGRMH s’apprêtent à affronter 12 adversaires en matchs aller-retour sur 26 journées. La poule accueille une équipe de la Division 1 Féminine : Fleury Loiret HB (45), ainsi que trois équipes montées de la Nationale 1 Féminine : Toulouse (31), Palente Besançon (25) et Lomme Lille Métropole (59).

Nos bretonnes commenceront la saison avec un match à l’extérieur contre Palente Besançon le WE du 3-4 septembre prochain. Rendez-vous est pris pour le premier match à domicile le WE du 17-18 septembre contre Bègles (33), une confrontation attendue face à une équipe dans laquelle joueront 3 de nos anciennes Roses : Mathilde Mélique, Emma Seddiki, et Nahia Malharin.

Réservez vos places pour ce match, la billetterie est d’ores et déjà ouverte !
Vous pouvez également opter pour l’abonnement à l’année ou l’abonnement 6 matchs au choix.

Très bon été à tous et à bientôt à la Ricoquais !

C’est parti ! Les inscriptions pour la saison 2022/2023 sont ouvertes ! 

Tout se fait en ligne : s’inscrire pour la première fois ou renouveler sa licence, laissez-vous guider !

Des équipes pour tous les âges, tous les niveaux de championnat : retrouvez le planning des entrainements sur le site, ainsi que les lieux.

Nouveauté cette année : vous trouvez un partenaire / sponsor pour le RMH ? 20% du montant du partenariat sera acquis sur votre inscription !

Des permanences auront lieu à la Lande Guérin (Acigné) fin de l’été, ainsi qu’aux forums des associations de Noyal-sur-Vilaine, Acigné, Servon-sur-Vilaine et Brécé, si vous souhaitez faire votre inscription de visu. Nous vous informerons via Facebook et notre Newsletter en temps et en heure.

Rendez-vous sur la page dédiée aux inscriptions !

Une ancienne du SGRMH fait son retour sans l’équipe Nationale 1 Féminine du SGRMH, après quelques temps d’absence. Le hand, quand on y goûte, on y prend goût …

Quelques questions à Léa Codazzi, 25 ans, pivot au sein de l’équipe N1F 2022-2023.

Tu reviens cette année sur les terrains de la Ricoquais. Rappelles-nous ton passé avec le SGRMH : quand as-tu rejoint le SGRMH, combien d’années, quelle équipe ?
J’ai rejoint le SGRMH (RMH à l’époque), en 2011. Je suis passée par l’équipe -17, N3 puis j’ai rejoint le groupe D2 en 2017. 

Pourquoi as tu décidé de revenir jouer avec le SGRMH ? 
À vrai dire, je n’y avais pas vraiment pensé jusqu’à ce que Valentin (Boulaire) me propose de rejoindre l’équipe de N1, il a su me convaincre haha ! Le projet est très intéressant et c’est un nouveau challenge pour moi. Le hand me manquait quand même, voir les copines sur le terrain m’a donné envie d’y retourner, alors j’ai sauté le pas. 

As-tu continué le hand pendant ta pause ?
Après une courte pause j’ai repris une demi année (stoppée par le 1er confinement) au Cercle Paul Bert. 

Es-tu en activité professionnelle en parallèle ? en étude ? 
J’ai fini un Master Expert en Stratégie digitale en parallèle duquel j’ai créé une Agence de communication avec 2 associées : L’Inattendu, basée sur Rennes et Saint-Malo. Nous accompagnons différentes entreprises et collectivités dans la création de leur charte graphique, leur site internet et la gestion de leurs réseaux sociaux. (www.linattendu.agency

Comment appréhendes-tu cette nouvelle saison aux couleurs roses ? 
J’ai hâte de commencer, de rencontrer les filles, de retrouver les terrains et la Ricoquais ainsi que tous ceux qui œuvrent pour le club, même si je n’ai jamais été bien loin 😉 À très vite ! 

Merci Léa ! A très bientôt !

2011-2012
U17F / 2013-2014

Les petites Roses du SGRMH ayant scellé leur maintien en N1F pour la prochaine saison, l’équipe s’est en partie renouvelée, après le départ de 4 joueuses (Cf article sur le sujet).

Voici la composition de l’équipe pour la saison 2022-2023 :

Une belle équipe au complet, en attendant de la retrouver sur les terrains en septembre !

En ce qui concerne le staff, nous vous présenterons bientôt la nouvelle recrue qui aura en charge la N1F ! Patience 🙂

C’est parti ! Les abonnements pour les matchs de la Division 2 Féminine sont disponibles !
Nouveauté cette année : l’abonnement à 6 matchs au choix sur la saison !

A offrir ou à s’offrir, vous profitez d’un petit prix pour grandes émotions garanties : avec l’abonnement, c’est 15% de remise sur le prix d’une entrée (8€), ainsi que l’assurance d’une place dans la tribune de votre choix !

Deux abonnements vous sont proposés :

Tous les matchs de la D2F se déroulent à la salle de la Ricoquais à Saint-Grégoire. Ils sont parfois précédés d’un match de l’équipe N1F, auquel vous pourrez également assister.

Le calendrier des matchs de la D2F vous sera communiqué dans les plus brefs délais.

Commandez votre abonnement sans plus tarder !

Faites des heureux pour la rentrée …


Les grandes dates de la prochaine saison 2022-23 sont sorties !

L’équipe D2F reprend le 22 juillet, suivi d’un mois de préparation physique et matchs amicaux. Le championnat commence le 3 septembre et se termine le 27 mai. Au total, ce sont 14 équipes nationales qui vont s’affronter en matchs aller-retours, sur 26 journées.

En parallèle du championnat D2F, se tiendra la Coupe de France, dont le premier match aura lieu le 10 septembre. Nous vous communiquerons bientôt le programme annuel des confrontations.

Après un maintien assuré de justesse pour nos Roses lors de la dernière saison, nous leur souhaitons un excellent été, un bon repos avant la reprise, et nous les retrouverons en septembre pour une nouvelle saison pleine de défis et de promesses !

Les jeunes handballeuses du Club HBC 310 avec les joueuses de la D2F du SGRMH – 30 Avril 2022

Le SGRMH a lancé un défi aux clubs amateurs de la métropole rennaise en début de saison dernière : être les plus nombreux d’un club à assister à un match de la D2F à la Ricoquais (St Grégoire), pour avoir le privilège d’accueillir des joueuses D2F du SGRMH à un entraînement.

Un challenge brillamment relevé à ce jour par 7 clubs de la métropole : CMG sur Ille, St Erblon HB, Mesnil Roc’Handball, HB Janzé, AS Gévezé HB, HBC 310 Mordelles-Bréal, ECBH Chartres de Bretagne.

Ce sont au total plus de 300 licenciés de la métropole qui ont eu l’occasion de cotoyer le haut niveau professionnel, de voir du beau jeu et de vivre une soirée inoubliable ! 

L’heure de la récompense a sonné : avec 72 participants venus chauffer les tribunes de la Ricoquais, c’est le club HBC 310 Mordelles-Bréal qui remporte le challenge ! BRAVO à eux !

Les jeunes handballeurs (euses) auront le privilège d’accueillir lors d’un entraînement en début de saison prochaine, des joueuses de la D2 du SGRMH : une excellente opportunité pour bénéficier de l’expérience de handballeuses de haut niveau en toute simplicité !

Un grand bravo également aux 6 autres clubs qui ont relevé le défi !

Les inscriptions pour le Challenge 2022-23 ouvriront bientôt ; soyez prêts à relever le défi cette année encore !

Pour connaître le nombre de participants pour chaque club du challenge, rendez-vous sur la page dédiée au challenge.

Les jeunes du HBC 310 ont fait l’entrée des joueuses lors du match contre Clermont Auvergne le 30 avril 2022

Un appel pressant du coach de l’équipe première, Olivier Mantès, qui sonne l’alarme pour la suite de l’évolution de l’équipe D2F du SGRMH, qui intègre la saison prochaine la Ligue Féminine de Handball, synonyme d’une plus grande professionnalisation de la section.

” À l’heure où je vous écris, nous ne savons toujours pas où nous allons pouvoir nous entraîner l’an prochain. Cette saison, nous avons utilisé 5 lieux d’entrainements différents sur lesquels nous ne sommes jamais prioritaires. Notre lieu d’entraînement prioritaire ne dispose que d’un terrain sous dimensionné par rapport à la compétition (38m x 18m vs 40m x 20m…). Nous devons budgétiser le nettoyage des sols et les salles sont indisponibles en journée.

Nos conditions d’entraînements n’ont pas changé depuis la saison 2013-14 (montée de N2 en N1) alors que la saison 2022-23 sera la première où la D2F sera intégrée à la ligue professionnelle (LFH).

La saison 2022-23 verra l’attribution du statut VAP (indispensable à la montée en Ligue Butagaz Energie – LBE) à au moins 7 clubs (contre 3 cette saison). Nous ne pourrons y prétendre. La raison? Le budget évidemment. Il est de plus en plus évident qu’à l’orée de la saison 2023-24 toutes les équipes devront valider le statut VAP pour pouvoir participer au championnat de D2F.

Allons-nous attendre le mois de juin 2023 (ou 2024 si la mise en place des obligations prend un peu plus de temps…) pour trouver un plan de sauvetage en urgence… ou tout simplement tirer un trait sur ces 20 années de bagarre pour qu’un club de haut niveau féminin puisse exister dans l’agglomération Rennaise ?

On ne pourra passer le cap qu’avec une réelle volonté et un appui fort et conséquent de tous d’accompagner le SGRMH dans son développement vers un vrai professionnalisme. Le vrai professionnalisme, c’est avoir une salle dédiée ou au moins prioritaire pour pouvoir s’entraîner. C’est d’éviter que les joueuses soient obligées de prendre un job alimentaire pour compléter un salaire trop bas et pouvoir vivre de leur sport. C’est d’avoir un projet construit avec nos partenaires publics et privés et pas une contrainte subie.

Trois saisons consécutives en D2 mais trois saisons où le maintien se joue à rien…

Très bon été à tous.”

Olivier Mantès

Le point sur nos 6 nouvelles recrues pour la D2F, pour la saison 2022-23.

Laurine CHESNEAU
27 ans – Ailière droite
En provenance de Celles-Sur-Belle HB
Signature pour 1 an
En recherche d’emploi dans la décoration d’intérieur
Laurine se présente.

Coura CAMARA
23 ans
Arrière
En provenance de Noisy Le Grand HB
En recherche d’emploi dans l’expertise comptable
Coura se présente

Marie GUILLEVIC
20 ans
Pivot
En provenance de Rochechouart St Junien HB
Signature pour 1 an
Marie se présente

Jade VALADON
19 ans
Arrière gauche
Recrue Centre de formation pour 2 ans
En provenance de Chambray Les Tours HB
En BTS MCO à Totem
Jade se présente

Divine LUZOLO
19 ans
Arrière droite / Ailière droite
Recrue Centre de Formation
En provenance de Paris 92
En licence de sociologie à Rennes
Divine se présente

Lise TERMET
18 ans
Ailière droite
Recrue Centre de Formation pour 2 ans
En provenance de Lanester HB
En prépa à l’IRSS
Lise se présente

Bienvenue à nos futures joueuses que nous avons hâte de retrouver sur les terrains à partir du 3 septembre !

Article paru sur le site de la Fédération Française de Handball / Mai 2022 :

” À l’occasion de la 95e Assemblée Générale de la FFHandball, les membres ont adopté officiellement l’intégration de la Division 2 féminine dans la Ligue féminine de handball ainsi que son mode de gouvernance.

UN PAS HISTORIQUE POUR LE HANDBALL FÉMININ FRANÇAIS 

À l’occasion de la 95e Assemblée Générale de la FFHandball, les membres ont adopté officiellement l’intégration de la Division 2 féminine dans la Ligue féminine de handball ainsi que son mode de gouvernance. Les deux résolutions majoritairement adoptées vont en faveur du développement du handball professionnel féminin comme l’un des produits-phares de la FFHandball. Quatorze ans après la création de la LFH, réunir les deux premières divisions du handball féminin était un axe majeur du président de la FFHandball Philippe Bana et de sa vice-présidente et présidente de la LFH Nodjialem Myaro. Le handball féminin français écrit là une page importante de son histoire et tend désormais à la parité dans le monde professionnel du handball français. Avec la Ligue Butagaz Energie et la Division 2 féminine et ses 28 clubs, la LFH devient une véritable marque et travaille pour la professionnalisation de ces deux divisions.

Les deux résolutions ont été adoptées majoritairement :

– Intégration de la D2 féminine dans le LFH à 99,2 %

– Modèle de gouvernance du secteur professionnel féminin à 94,6%

Nodjialem MYARO, présidente de la LFH : « En 2008, la Ligue Féminine de Handball voyait le jour avec pour objectif de structurer et de professionnaliser les clubs et le championnat de Division 1 féminine désormais appelé la Ligue Butagaz Energie. En 2022, je suis fière de voir l’intégration de la Division 2 féminine dans la LFH dont la marque sera désormais encore plus forte. A l’instar de nos clubs de LBE qui ont su se développer et font que notre championnat français est un des championnats les plus attractifs en Europe, les clubs de Division 2 ont fait de nombreux efforts pour se solidifier. Nous nous devons désormais de les accompagner dans cette professionnalisation et œuvrer tous ensemble pour exposer le handball féminin de haut niveau. Cette intégration de la D2 féminine au sein de la LFH, votée officiellement ce jour lors de l’Assemblée générale de la FFHandball est un grand pas historique pour le handball féminin et nous allons travailler dès maintenant, en s’appuyant aussi sur les compétences des commissions fédérales, pour être prêt pour le début de saison. »

Dans le cadre de son développement, le Rennes Métropole HB souhaite renforcer son équipe d’encadrement sportif en intégrant un(e) apprenti(e) éducateur(trice) de handball.

 En intégrant l’équipe technique du club, vous aurez pour missions :  

 Profil recherché : 

Conditions : 

Employeur : Rennes Métropole Handball / Président : Jean-Luc Bosse

Maître d’apprentissage : Erwan Perrin

Merci d’envoyer votre candidature (lettre de motivation et CV) à : recrutement@rennesmetropolehandball.fr en précisant Offre d’alternance Educateur de Handball.

C’est une bonne nouvelle du côté de la D2F : Vivalto Sport, partenaire du SGRMH depuis plus de 7 ans, renouvelle son engagement à nos côtés en mettant à disposition des joueuses D2F l’expertise de l’un de ses salariés, Mathieu Machefert, préparateur physique. Vivalto Sport, centre médico-sportif situé sur Saint-Grégoire, propose une salle de sport avec différents espaces : musculation, cardio-training, aquatique, cours collectifs et détente.

A partir de la prochaine saison – sept. 2022 – et pour les 3 prochaines années, Mathieu interviendra auprès de l’équipe dans son domaine de compétences, succédant ainsi à Elisa Gueguen sur le même poste.

Quelques questions pour faire connaissance avec Mathieu…

Bonjour Mathieu, peux-tu te présenter ?
Mathieu Machefert, préparateur physique et mental de profession. Je suis ancien rugbyman et préparateur physique au stade rochelais. Également ancien nageur élite handisport. Et aujourd’hui “coach performance” à Vivalto sport.

Que fais-tu précisément à Vivalto sport ?
Je m’occupe de la partie performance et réathlétisation. J’encadre la prépa physique des sportifs amateurs ou de haut niveau qui nous sollicitent de manière ponctuelle ou en continue dans leur accompagnement sportif, quelle que soit la discipline sportive et les objectifs. Parmi notre « team performance », on retrouve des sportifs tel qu’Agathe Guillemot (800m/1500m), Maël Gouyette (1500m), Séverine Eraud et Sandra Levenez (cyclisme/duathlon) ou encore Willy Sirope (jujistu bresilien), pour ne citer qu’eux.

Je participe également à la prise en charge de la réathlétisation des blessés des clubs partenaires tels que le REC rugby, l’URB basket et bien évidemment le SGRMH.

Qu’est-ce qui a conduit Vivalto Sport à rejoindre le SGRMH pour la saison qui arrive ?
Vivalto Sport est partenaire du club depuis plus de 7 ans. Nous nous occupons notamment des besoins de réathlétisation des joueuses au cours de saison. Nous avons été sollicités par les membres du staff pour prendre en charge pour les 3 prochaines saisons, en plus de la réathlétisation, l’intégralité de la préparation physique des joueuses. Le SGMRH est un partenaire historique pour Vivalto Sport et nous souhaitions nous engager encore plus pour le développement du club, du sport féminin, et du territoire grégorien. C’est pour cela que nous avons conclu un partenariat sur la prise en charge de la préparation physique des joueuses du SGRMH pour les 3 prochaines années.

Quel est le format de ton engagement ?
Je serai présent sur le terrain tous les lundis à l’entrainement.
Les filles viendront effectuer les séances de musculation et de récupération avec moi à Vivalto Sport.
Le suivi et la coordination avec le staff s’effectuera en continue dans la semaine.

Quel sera ton rôle auprès des joueuses ? 
Mon rôle sera d’accompagner les joueuses à travers tous les outils que nous allons mettre en place, en les mettant au cœur de ce système. Les filles auront des programmes de musculation, de cardio et de prévention afin de les accompagner au mieux dans leurs performances et leur permettre d’exploiter au maximum leur potentiel. Nous allons mettre en place un suivi de charge d’entrainement et on va essayer d’individualiser un maximum la gestion de cette charge afin de réduire au maximum le risque de blessures et garder un maximum de fraîcheur en match. A moi de les stimuler au mieux et de les faire adhérer à mon approche de la prépa tout en sachant être à leur écoute.

Qu’est-ce qui te motive à collaborer avec le staff d’une équipe féminine de handball de haut niveau ?
Retrouver un collectif, une gestion de groupe et le suivre sur une saison. Toutes les sensations et émotions liées à tout ce travail en staff et avec un collectif commençaient à me manquer un peu je dois l’admettre. Et il faut dire aussi que certaine filles que j’ai eu l’occasion de croiser cette saison en réathlétisation m’ont bien vendu la chose…

Pratiques-tu ou as-tu déjà pratiqué le handball ?
Le hand est un sport qui m’a toujours beaucoup plu, on peut faire pas mal de parallèles avec le rugby. Je faisais partie de l’équipe UNSS de mon collège de la 5ème à la 3ème dans laquelle je jouais demi-centre (j’ai même eu l’honneur d’en être le capitaine quelque fois 🙂

Le mot de la fin ? 🙂  
Je tiens à rassurer les filles, à la reprise, tout va bien se passer… ;p
En tout cas, j’ai hâte d’attaquer et d’essayer d’apporter à travers ce nouveau partenariat avec Vivalto Sport un vrai plus pour l’équipe et le club.

Merci Mathieu !

L’année se termine en beauté pour le RMH. Le 4 juin dernier s’est tenue la grande journée festive du Club, organisée d’une main de maître : 3 matchs et une soirée estivale à l’occasion des 20 ans du club. 

Deux victoires sont venues clore l’après-midi, ouvrant le bal pour la soirée : la D2F recevant les nordistes de Saint-Amand les Eaux, 1ers du classement, puis un temps de retrouvailles et d’animations autour des 20 ans du Club.

Premier match, la -18 Féminine (entente RMH/HBCC 1) s’impose face à l’Entente des Abers : 32-30. « Une belle victoire contre une équipe en progression constante. Les filles se sont parfois précipitées du fait de leur enthousiasme et de vouloir bien faire mais elles n’ont rien lâché bien qu’elles auraient pu (dû ?) tuer le match bien avant. Mais elles doivent aimer le suspense 🙂 » analyse Philippe Marchi. 

Encouragée par cette victoire, l’équipe jouera son dernier match ce dimanche contre Landivisiau.  « Ce sera très compliqué car à priori de nombreuses joueuses U17 dont le championnat est terminé descendent les renforcer. Mais l’essentiel est de se faire plaisir une dernière fois cette saison tous ensemble. »

La deuxième victoire de ce 4 juin sera celle de la Seniors Féminine 3 (entente RMH/HBCC) qui conclut à 35-19 à domicile face à Landevant HB1. Une belle prestation pour clore la saison.

Une rencontre de haute volée face au champion de France de D2F

Ces deux victoires introduisent le dernier match de la soirée : une rencontre de haute volée face au champion de France de D2F, Saint-Amand Les Eaux. Le coup d’envoi sera donné par le maire de Saint-Grégoire, M. Breteau, qui accueille le SGRMH depuis 2012. 

Un match, certes sans enjeux de part et d’autre, Rennes ayant obtenu son maintien en D2F depuis la journée 23, et Saint-Amand ayant obtenu sa montée en D1. Mais un match attendu malgré tout par les supporters, une belle affiche pour clôturer la saison !

Les Roses ne mèneront pas le match mais talonneront de peu l’équipe nordiste à la première mi temps qui se conclut à 18-20. La deuxième mi-temps verra le score prendre de l’écart. Une belle prestation cependant, avec beaucoup d’intensité et de combat ; les filles ont joué le jeu jusqu’au bout, avec « un festival de buts pour les 20 ans » dixit Olivier Mantès. 

On notera l’absence de Marjana Markota, gardienne de but, blessée à la main, remplacée par Mélissa Gouali. Cidgie Leroux (6/7), Anaëlle Fontaine (5/5) et Juliette Guerrier (5/10) se sont particulièrement illustrées lors de cette confrontation. 

« J’espère que toutes les personnes présentes à la Ricoquais samedi soir auront pris du plaisir à voir du handball féminin. L’affiche était belle. La salle pleine. Des sourires, des félicitations, des encouragements pour continuer à travailler et pouvoir, un jour, atteindre la 1ère division. »

Les festivités des 20 ans du club viennent mettre un clap de fin à la saison

Le match se conclut par un mot d’au-revoir aux joueuses qui quittent le club la saison prochaine : Apolline Feuvrier (Noisy), Emma Seddiki, Nahia Malharin, Mathilde Mélique (Bègles), Méryle Crevel (pause), Lili Herenger, Maëlle Tracol (retraite). Coté staff, le départ de Gilbert Le Fur est annoncé. Responsable de la section amateur, également entraineur de plusieurs équipes, Gilbert laisse la place à la relève, après un long engagement au sein du club (depuis 2006). La préparatrice physique côté pro, Elisa Gueguen, est également sur le départ après une saison au SGRMH.

Et pour clôturer le tout, les festivités des 20 ans du club viennent mettre un clap de fin à la saison, sous un soleil timide, mais sans pluie, malgré des prévisions bretonnes. Côté animations, une exposition sur l’évolution du club, un but géant à trous, une tombola géante avec pas moins de 30 lots à gagner, ont ravi petits et grands. Merci à nos partenaires Coffea, Grand Quartier, Le Comptoir de Mathilde, CGR La Mézière, Zeykah Photographie, Groupe Jeulin, Virgin, Go Sport, Terres et Céréales, et Cadréa, pour leur participation généreuse.

Un grand merci à tout ceux qui ont rendu cette journée possible !

On se retrouve autour du terrain à la rentrée prochaine, samedi 3 septembre pour le premier match de la D2F !

Retrouvez toutes les photos sur notre page galerie !

Le Club annonce le 7ème et dernier départ, celui d’Emma SEDDIKI, arrivée du club de Côtes Basque (Nationale 1) où elle évoluait depuis 3 saisons.

Pivot en binôme avec Camille Eude, Emma a su montrer tout au long des matchs, un état d’esprit et un investissement irréprochable. Cette année au sein du SGRMH lui a également permis de progresser au niveau individuel. Emma part pour le CA Béglais, tout comme Nahia Malharin et Mathilde Mélique.

Quelques mots d’Emma sur la fin de son engagement au SGRMH :

Tu es restée 1 saison au SGRMH. Comment vis-tu ton départ ? 
 Je suis triste de ne plus être avec les filles, mais très heureuse de commencer une nouvelle aventure dans mon beau sud ! 

Que retiens-tu de cette saison ? 
Durant cette dernière saison, j’ai énormément appris tant handballistiquement qu’humainement. 

Quel est ton meilleur souvenir ?  ton pire souvenir ? ta plus grand fierté ? 
Mon meilleur souvenir, je dirai les 5 derniers matchs jusqu’à Octeville, où nous n’avons pas perdu, nous avons été un vrai groupe, un groupe soudé et prêt à tout ! Ça fait du bien ! Sans oublier les retours en bus où une nouvelle chorale a vu le jour… Mon pire souvenir, c’est le match aller à la Stella. C’est simple, on a fait un match à l’envers ! Le match le plus long de ma vie…

Comment a évolué ton jeu ? 
Cette année, mon jeu s’est vraiment étoffé, et notamment sur mes blocs ! Comprendra qui pourra…

Une coéquipière qui t’a particulièrement marquée ? Pourquoi ?
Waw ! Question compliquée, toutes les filles m’ont marqué mais plus particulièrement, Charlotte pour ces talents de footballeuse le lundi, et de grosse rageuse quand elle perd. Ensuite, je dirai Cidgie, pour ses passes au pivot phénoménales. Et puis, il faut souligner que j’ai eu la chance de côtoyer Karabatic au féminin, autrement appelée Anaëlle Fontaine qui adore tenter des trucs de fou ! Plus sérieusement, toutes les filles m’ont marqué et m’ont apporté quelque chose ! 

Pourquoi pars-tu ? Quels sont tes projets dans un futur proche ? 
Je pars pour une nouvelle aventure, et surtout pour me rapprocher du soleil !!! 

Un dernier mot ? 
En tout cas, je remercie tout le staff, le public, les bénévoles pour cette année riche en émotion, qui m’a énormément fait grandir. Hâte de revenir jouer l’année prochaine en terres bretonnes pour un grand duel des champions !

Merci Emma, nous te souhaitons une excellente continuation !

Le portrait d’Emma

Le Club annonce le 6ème départ, celui de Méryle CREVEL, arrivée du Centre de Formation de Toulon en début de saison.

Arrière de l’équipe, Méryle a été une défenseure et une joueuse de duel qui a montré un mental solide. La suite de la saison a été rendue compliquée suite à sa blessure du genou qui l’a immobilisée plusieurs mois.

Quelques mots de Méryle sur la fin de son engagement au SGRMH :

Tu es restée 1 saison au SGRMH. Comment vis-tu ton départ ? 
Assez triste de quitter le club après si peu de temps, mais sereine car de nouvelles choses m’attendent. Et puis, je compte continuer de venir soutenir les filles les weekends de matchs à domicile !!

Que retiens-tu de cette saison ? 
Je retiens un super groupe de filles avec des supers moments passés, mais aussi des plus compliqués ! Et que je suis très fière de mon équipe et de ce qu’elles ont fait !

Quel est ton meilleur souvenir ?  ton pire souvenir ? ta plus grand fierté ? 
Mon meilleur souvenir, je dirai que c’est notre victoire contre Rochechouart en phase allée car elle était l’aboutissement et la récompense de beaucoup d’heures de travail collectif. Mon pire souvenir quant à lui, je dirais que, sans surprise, c’est ma blessure à Paris…

Comment a évolué ton jeu ? 
Mon jeu a évolué dans la prise d’initiative et dans la confiance en moi, et c’est quelque chose que je recherchais en arrivant, donc plutôt contente d’y être partiellement parvenue.

Une coéquipière qui t’a particulièrement marquée ? Pourquoi ?
Je vais dire Lili (Hérenger). C’est une guerrière et je suis vraiment heureuse qu’on ait pu se retrouver le temps d’une saison après 7 ans sous des couleurs différentes.

Pourquoi pars-tu ? Quels sont tes projets dans un futur proche ? 
Je décide de mettre en pause ma « carrière » handballistique afin de pleinement me concentrer dans mes études, qui, actuellement demandent plus de temps que la vie de sportive ne nous en donne. Ainsi, je souhaite me rééduquer correctement l’année qui arrive et, pourquoi pas, retoucher du ballon un peu plus tard !

Ce que tu voudrais dire à celles qui restent ? 
Je leur souhaite plein de courage pour la saison qui arrive ! Je serai là évidemment pour les soutenir et les encourager à domicile. Et je souhaite le meilleur à celles qui partent pour de nouveaux horizons, qui, sans un doute, vont briller même sous d’autres couleurs que le rose et noir !

Ce que tu voudrais dire au public ? 
Je voudrais remercier les bénévoles, le public et Max pour cette super ambiance tous les weekends. Merci de m’avoir permis de vivre cette aventure et de rejoindre la Bretagne (et son soleil…) ! Quant au public, merci infiniment pour tout l’engouement et la ferveur que vous mettez lors de nos samedis soirs à la Ricoquais !

Merci Méryle, nous te souhaitons un entier rétablissement et une bonne continuation !

Le portrait de Méryle

Le Club annonce le départ de Nahia Malharin, la plus jeune joueuse de l’équipe D2F, arrivée au SGRMH cette saison. Pensionnaire pendant 3 ans au pôle espoir de Nouvelle Aquitaine, venant de Mourenx en Nationale 1, et gauchère, Nahia a fait preuve de détermination à l’aile droite, en binôme avec la capitaine de l’équipe, Apolline Feuvrier, malgré un temps de jeu réduit.

Quelques mots de Nahia pour conclure cette saison :

Tu es restée 1 saison au SGRMH. Comment vis-tu ton départ ? 
L’aventure a été courte mais elle m’a beaucoup apporté !

Que retiens-tu de cette saison ? 
Je retiendrai de mon année passée, le caractère et la force mentale que l’équipe aura su montrer pendant la saison.

Quel est ton meilleur souvenir ?  ton pire souvenir ? ta plus grand fierté ? 
Mon meilleur souvenir, je pense que c’est le match à ATH (67), où on était loin d’être les favorites, on était en effectif réduit et malgré tout, on a réussi à aller chercher la victoire, toutes ensemble ! C’était le début de notre série de victoires qui nous a menée au maintien. 

Comment a évolué ton jeu ? 
J’ai pu beaucoup progresser pendant les entraînements, je ne connaissais pas du tout le niveau de jeu de D2 donc bien sûr, être dans l’équipe m’a fait évoluer.  

Une coéquipière qui t’a particulièrement marquée ? Pourquoi ?
J’avais un super binôme avec Apolline (Feuvrier), on s’est très vite bien entendues, et elle m’a aidé dans tous les domaines. 

Pourquoi pars-tu ? Quels sont tes projets dans un futur proche ? 
Je pars pour une nouvelle aventure, avec toujours la volonté de vouloir progresser le plus possible, et pour obtenir un rôle plus important dans l’équipe.

Ce que tu voudrais dire à celles qui restent ? 
Que j’ai hâte de les retrouver au plus vite sur les terrains et en dehors !!

Ce que tu voudrais dire à tes entraineurs ? au public ? 
Je voudrais remercier les bénévoles, le public et Max pour cette super ambiance tous les weekends. Je remercie aussi le staff pour l’expérience acquise cette année ! 

Merci Nahia, nous te souhaitons une excellente continuation dans le sud !

Le portrait de Nahia

Le Club annonce officiellement le départ de Maëlle TRACOL, arrière de l’équipe D2F, qui aura joué sous les couleurs roses pendant une saison.

Capable de jouer sur les 3 postes, Maëlle a apporté stabilité et rigueur sur la base arrière, ayant mis à profit son expérience acquise à Colombelles en N1 et au Centre de formation du Havre.

Quelques questions à Maëlle, avant de la retrouver ce samedi pour le dernier match de la D2F :

Tu es restée 1 saison au SGRMH. Comment vis-tu ton départ ? 
Ça a été une saison intense. Je n’ai pas trop pensé au départ, il nous reste encore un match. Maintenant que le maintien est validé, le but est de savourer avec l’équipe cette dernière soirée contre le champion de France de D2.

Que retiens-tu de cette saison ?
On a vécu une année difficile avec beaucoup de remous qui ont été des moments clés dans la formation de ce collectif. Les matchs à domicile ont toujours été un plaisir avec une ambiance très agréable pour jouer. 

Quel est ton meilleur souvenir ?  ton pire souvenir ? ta plus grand fierté ? 
Nous avons passé un bon moment lors du match du maintien à Octeville ; beaucoup de personnes avaient fait le déplacement (supporters, familles, etc.). Le pire souvenir est l’enchaînement des blessures cette saison. Avec quelques semaines compliquées en effectif réduit. 
Ma plus grande fierté sont les nombreuses victoires de l’équipe rose lors des jeux d’échauffement, en particulier pendant les foots. 

Comment a évolué ton jeu ? 
L’avantage avec le handball, c’est qu’on ne s’ennuie pas, il y a toujours des choses à apprendre. La mise en place de notre 1-5 a été très intéressante. Je me suis vraiment amusée avec ce système de défense réalisée de cette façon.  

Une coéquipière qui t’a particulièrement marquée ? Pourquoi ?
En rose … je dirais Mathilde Mélique avec sa continuité de jeu et sa capacité à jouer des deux mains pastedGraphic.png Bon vent, pépite. 

Pourquoi pars-tu ? Quels sont tes projets dans un futur proche ? 
J’ai pris la décision d’arrêter le handball en fin de saison, je ne réalise pas encore… 
Après Courseulles, Le Havre, Octeville et Colombelles, je suis ravie de finir sous les couleurs roses. 
Quand on a toujours connu cette ferveur, c’est difficile de décrocher.  Mon nouveau défi est de trouver un nouvel équilibre sans le handball, je ne sais pas trop comment je vais réagir.

Ce que tu voudrais dire à celles qui restent ? 
Je souhaite à celles qui restent le meilleur pour l’année prochaine, et de continuer à vivre ces belles émotions. J’espère que le club obtiendra son maintien plus tôt dans la saison pour évoluer vers de nouvelles ambitions.

Ce que tu voudrais dire à tes entraineurs ? au public ? 
Je voudrais sincèrement remercier le public, le kop et Sagazic qui ont toujours soutenu cette équipe, même dans les moments difficiles. Les nombreux événements hors terrain que met en place Laure et son équipe donnent une dynamique qui permet de tisser des liens avec les partenaires. 

Merci Maëlle, nous te souhaitons une excellente continuation !

Le portrait de Maëlle

Le Rennes Métropole Handball a franchi l’année dernière ses 20 ans d’existence (2001-2021), mais le contexte sanitaire compliqué ne nous a pas permis de fêter cet événement clé de la vie du club. 

Le Club saisit l’occasion de la fin de la saison sportive pour inviter lors d’une grande fête estivale, toutes les personnes qui ont fait du Club ce qu’il est aujourd’hui : anciens joueurs, salariés, dirigeants, bénévoles, partenaires publics et privés, ainsi que les actuels. 

Le rendez-vous est pris à la Salle de la Ricoquais 
le samedi 04 juin 2022
à partir de 16h et jusqu’en soirée
pour les 20 ans du RMH 
et à l’occasion du dernier match du championnat D2F !  

Aperçu des festivités : 

Autour du ballon : 

– 16h : Match de l’équipe U18 Féminine contre l’Entente des Abers 1
– 18h : Match de l’équipe Seniors Excellence Féminine 3, contre Landevant HB1
– 20h15 : Coup d’envoi de la Vice-Présidente de Rennes Métropole, Sandrine Vincent
– 20h30 : Dernier match de l’équipe D2F contre les 1ers du classement, Saint-Amand-Les-Eaux (59)

Autour des 20 ans :

Des animations tout au long de la journée ainsi qu’une exposition sur l’histoire du RMH. 

Autour des stands :

Au sein du Village des 20 ans en extérieur, la Bretagne sera à l’honneur : galettes-saucisses, crêpes et gâteaux bretons, sans oublier les rafraîchissements. Le tout autour de jeux à disposition (palet breton, mölky, etc). 

Autour du coucher de soleil :

Après le dernier match D2F, une soirée estivale clôturera cette journée, avec de nombreuses surprises. Nous fêterons également le maintien de l’équipe première en Division 2 Féminine pour la 4ème année consécutive, ainsi que le maintien de l’équipe réserve en N1F !

Cet événement est ouvert à tous et entièrement gratuit : soirée et matchs, sauf la restauration sur place. Les inscriptions pour la soirée sont closes. Il est cependant toujours possible d’assister aux matchs de l’après-midi y compris celui de la D2F à 20h30.

Nous vous attendons nombreux !!

Dans le cadre de son développement, le Saint-Grégoire Rennes Métropole HB souhaite renforcer son équipe d’encadrement sportif en intégrant un(e) Entraîneur(e) directement rattaché(e) au Responsable Technique et au Responsable du Centre de Formation.

Les missions seront les suivantes : 

 Profil recherché : 

Conditions : 

Si vous souhaitez mettre votre expérience et vos compétences au service du développement du SGRMH, envoyez votre candidature (lettre de motivation et CV) à : recrutement@rennesmetropolehandball.fr en précisant Offre d’emploi Entraîneur(e).

La fin de saison a sonné pour la N1F, avec le dernier match du championnat pour nos petites Roses samedi 14 mai. Une fin heureuse pour l’équipe qui scelle son maintien au niveau N1F, malgré une dernière partie de saison difficile avec une équipe réduite. Bravo à elles !

C’est aussi la fin de l’aventure au SGRMH pour quatre joueuses de l’équipe.

Le Club remercie Louna BURGOT, Louna CRIBIER, Naomi MASSON et Louanne POINCE pour leur apports pour l’équipe, leur travail, et leur persévérance tout au long des saisons pour certaines d’entre elles qui ont progressé d’équipes en équipes au fil des années.

C’est le cas de Louna Cribier, au club depuis 2011.

Et de Louanne Poince, au club également depuis 2011.

Louna Burgot, quant à elle, a rejoint le club en 2017.

Et enfin plus récemment, Naomi Masson a rejoint la N1F en 2020.

À toutes, nous leur souhaitons une excellente continuation, que ce soit sur les terrains ou en-dehors !

Le Club annonce officiellement le départ de Lili Hérenger, gardienne de but de l’équipe D2F, qui aura marqué son passage au SGRMH durant deux saisons (2020-2022). Nous saluons sa détermination, sa générosité, et son investissement. Lili met un terme à sa carrière handballistique, après avoir joué à St Amand Les Eaux, à Rochechouart et à Chambéry.

Merci Lili, nous te souhaitons une excellente continuation auprès des tiens !

Le portrait de Lili

Flashback Juillet 2021 : Interview croisée de Lili et Manon Sol

C’était le week-end de toutes les émotions pour le SGRMH : les deux équipes en championnat national D2F et N1F jouaient leur maintien pour la saison prochaine.

La N1F, diminuée par le nombre de ses blessées, a affronté BULLY LES MINES à domicile. A l’issue de ce match serré, les bretonnes se sont imposées à 1 but d’écart : 20-19 ! La victoire contre Bully était impérative pour rester devant Cergy et ainsi assurer leur maintien en N1F la saison prochaine. Un immense BRAVO pour nos p’tites Roses !! Le dernier match de la N1F aura lieu ce samedi 14 mai à la Ricoquais à 18h contre les Neptunes de Nantes (4ème). Ne manquez pas de venir les encourager et fêter avec elles leur maintien !!
Le classement N1F

Quant à la D2F, sous pression lors de la rencontre face à leur concurrent direct d’Octeville-sur-mer, l’équipe a géré avec brio les 60 minutes de jeu, et s’est imposée 27 à 30 en terre normande, après une première mi-temps à 11-16. Une excellente victoire qui scelle le maintien pour la 4ème année consécutive sur le niveau D2F ! “Un exploit” pour Olivier Mantès. Soulagement, joie, excitation, les Roses sont reparties le cœur en fête, sous les applaudissements de quelques irréductibles supporters bretons venus les encourager.

Les Roses ont montré leur vrai visage de guerrières lors de cette deuxième partie de saison redoutable : combattives jusqu’au bout ! Les successions de victoires montrent l’efficacité de l’effort collectif, les joueuses ayant mit toutes leurs ressources en œuvre pour abaisser les montagnes. Des efforts payants et mérités.

Olivier Mantes : “Face à une concurrence toujours plus armée, les Roses ont su se remobiliser après une première partie de saison compliquée. Malgré leur jeune âge, l’équipe a su garder la tête froide dans une fin de match où Octeville a su nous bousculer. “

Dernière ligne droite de la saison, avec les 3 derniers matchs de la D2F, dont deux à domicile. Des rencontres à haute volée, à ne pas manquer, contre les 1ers et les 2èmes du classement, St Amand Les Eaux et Stella St Maur. “Avec leur venue, les Roses se posent en arbitre dans la course à la montée en LBE. Chaque point va compter pour chacune des 2 équipes, et même si on pense que ces ogres vont dévorer du rose, on se doit de tout faire pour contrecarrer leur plan et jouer jusqu’au bout notre rôle”.

RDV le samedi 14 mail à 20h30 pour le match contre Stella St Maur (94), sans oublier le 4 juin, pour la clôture de la saison avec les 1ers, St Amand !

Billetterie en ligne

Les photos du match

Le classement

💥Le numéro de MAI de Rennes Sport est sorti !💥

😀🗞️Retrouvez l’interview d’Eden Dumoulin, ailière de l’équipe D2F :
🎤”Je suis encore une jeune joueuse à 22 ans, je sais que j’ai encore beaucoup de choses à travailler. ”
… Ainsi que les 5 dates clés des 20 ans du RMH. 

👍 Téléchargez gratuitement l’intégralité du journal Rennes Sport de MAI !

#revuedepresse #sgrmh #d2f #rennessport #actualité #saintgregoire


Un exploit face à une équipe tournée vers l’offensive“, Olivier Mantès.

Les Roses ont réalisé une belle performance contre Clermont ce samedi 30 avril, 7ème au classement, une équipe solide qui avait été victorieuse à l’aller 30-18.

Depuis plusieurs matchs, les efforts des Roses se voient et s’inscrivent dans une dynamique positive, avec de beaux résultats à la clé. 

Nos bretonnes mènent la danse au début de la première mi-temps, avec 4 à 5 points d’écart, un écart qui se réduit sur la fin, consécutif à des pertes de balles et contre-attaques. La première mi-temps se clôt à 11-10 pour les Roses. On retiendra entre autres les nombreux buts de Juliette Guerrier, choisie joueuse “coup de coeur” du match par le public.

Les Roses s’affirment sur la seconde mi-temps, malgré une égalité en début période, rapidement dépassée. On notera également les arrêts efficaces de Marijana Markota. Intensité de jeu, rapidité, et solide défense : les Roses ont déployé tout leur potentiel face à l’enjeu du maintien, et pour le grand plaisir du public. Un superbe combat collectif jusqu’au bout, et un match qui se clôt haut la main, à 26-21.

« Les Roses ont su proposer une défense de fer aux Clermontoises samedi soir à la Ricoquais. 21 buts encaissés seulement. Un exploit face à une équipe tournée vers l’offensive habituellement. La série se prolonge et nous permet d’augmenter l’écart avec nos 2 poursuivants et de le réduire avec Bègles » conclut Olivier Mantes, coach D2F. 

Le public de la Ricoquais a répondu présent, notamment le club HBC 310 du Challenge 35 venu en grand nombre remplir les tribunes : il se positionne pour le moment en première place de ce challenge commencé en début de saison, face aux 5 autres clubs. Les petites joueuses, ravies d’accompagner Les Roses pour l’entrée de terrain, sont reparties plein d’étoiles dans les yeux après la longue séance dédicaces de fin de match !

Quant aux West Panthers, l’équipe de cheerleaders tant attendue, elles n’ont pas pu répondre présent cause Covid, mais ce n’est que partie remise pour un prochain match !

RDV samedi 14 mai à La Ricoquais pour l’avant dernier match à domicile des Roses, contre Stella St Maur (94), 2ème au classement !

En attendant, les Roses affronteront Octeville-sur-mer dimanche prochain le 8 mai, un match très important face à un concurrent direct dans la course au maintien (12ème au classement). “Centrons-nous sur nous et faisons abstraction du reste. Notre travail et nos efforts au quotidien sont nos seules armes utiles pour prolonger la série“.

Tous avec elles !

Match30Avril-clermont1
Le HBC 310 avec Les Roses

Vincent Maillard, dirigeant fondateur d’ Exagestion, syndic de copropriété, donnera le coup d’envoi du match de ce samedi 30 avril à la Ricoquais.

Vincent Maillard, Directeur d’ExaGestion

Il a accepté de jouer le jeu de l’interview d’avant-match.

Depuis quand Exagestion est partenaire des Roses, et quelles en sont les motivations ?

Je suis partenaire depuis 2015. C’est l’amour du hand qui explique tout d’abord cet engagement. Par ailleurs, j’ai un profond respect pour ces jeunes femmes qui allient études supérieures et sport de haut niveau.

Pouvez-vous partager un souvenir, une émotion forte, une anecdote en lien avec le SGRMH ?

Je ne peux pas isoler un moment particulier. Il serait difficile d’en ressortir un seul en 7 ans. En fait, les émotions fortes, on les vit tous les 15 jours à la Ricoquais !

Quelle est votre actualité ?

EXA Gestion va fêter ses 15 années d’existence en juillet prochain et je réfléchis à un évènement autour du handball pour marquer le coup !

Un dernier message à faire passer ?

Juste celui de mon soutien indéfectible aux Roses.

😀 👍Mercredi dernier, le 27 avril, les -11 ans et -13 ans Féminines du HBCC Châteaubourg ont eu la joie d’accueillir deux joueuses de Division 2 Féminine du SGRMH lors de leur entraînement hebdomadaire : Eden Dumoulin, ailière, et Marjana Markota, gardienne de but, ont ainsi partagé un moment privilégié avec ces jeunes filles désireuses de progresser.


Un entraînement pas comme les autres, où le haut niveau côtoie l’amateur en toute simplicité. Les jeunes ont pu bénéficier de conseils avisés, de moments d’échanges et de jeu, dans la bonne humeur générale. 🤾 🙌Merci à Eden et à Marjana d’avoir permis ces moments de partage entre nos deux clubs !


#hbcc #chateaubourg #sgrmh #handballrennes #d2F

Le Club annonce officiellement le départ de Mathilde Mélique, arrière de l’équipe D2F, qui aura marqué son passage au SGRMH durant quatre saisons (2018-2022). Nous saluons sa persévérance, son jeu atypique, et sa bonne humeur ! Mathilde part dans le sud pour jouer sous les couleurs du CA Béglais en D2F.

Merci Mathilde, nous te souhaitons une excellente continuation que ce soit dans ta carrière handballistique que dans ta vie professionnelle !

Le portrait de Mathilde

Vidéo Janv. 2020 : Interview de Mathilde

Vidéo Nov. 2020 : Un exercice de confinement avec Mathilde

La famille Handball se mobilise pour l’Ukraine. Face à la situation humanitaire qui s’aggrave en Ukraine, le handball français lance une collecte solidaire avec UNICEF France. Faites un don sur www.unicef.fr/HandSolidaire et participez à ce superbe élan de solidarité de toute la famille handball vers le peuple Ukrainien.

Communiqué de la Fédération Française de Handball :

“Dans le contexte international actuel et face à la situation humanitaire qui s’aggrave, le handball français continue d’affirmer son soutien à l’Ukraine et lance, ce jour, une collecte de fonds à travers sa Fondation Hand’Solidaire. Cet élan de solidarité mobilise toute la famille du handball français et s’inscrit en complémentarité de la volonté de créer une dynamique collective solidaire sur l’ensemble du territoire, pour un soutien fraternel à l’Ukraine.

L’entièreté des dons récoltés sera reversée à l’UNICEF dans les prochaines semaines, pour venir en aide à la population ukrainienne. Également, au cours du week-end des 23 et 24 avril, des opérations de soutien public ont été mises en place sur les différents événements menés par l’ensemble du handball français.

Pour structurer cet effort de solidarité, c’est à la fois la FFHandball, la Ligue Nationale de Handball (LNH), la Ligue Féminine de Handball (LFH), mais aussi l’UCPH (Union des Clubs Professionnels de Handball), l’AJPH (Association des Joueurs Professionnels de Handball), l’UCPHF (Union des Clubs Professionnels de Handball Féminin) et 7 Master (Groupement des entraîneurs et des professionnels de la formation de handball), qui s’unissent. 

Une collecte de la Fondation Hand’Solidaire, en partenariat avec UNICEF 

Avec le lancement de cette collecte de fond, l’ambition est de créer un appel à la générosité autour de la famille française du handball, au profit des populations ukrainiennes en souffrance. La Fondation Hand’Solidaire abritera la collecte de fonds sur une plateforme sécurisée mise en place par l’UNICEF. L’ensemble des dons sera ensuite reversé directement à l’UNICEF, association recommandée par le gouvernement, pour laquelle toutes les instances se sont accordées naturellement, et d’une seule voix. Ce mouvement solidaire marque une nouvelle fois l’unité du handball français autour du contexte international.

La FFHandball et toutes les instances représentantes du handball français espèrent une vraie mobilisation autour de cette collecte de fonds. La plateforme sécurisée, mise en ligne ce mercredi 20 avril, permettra à chacun de faire un don, sans limite de date à ce jour, et ouvrira les droits à une réduction fiscale pour tous les donateurs.

En parallèle Philippe Bana a décidé de prendre en charge dans la totalité le déplacement de l’équipe d’Ukraine pour leur venue à l’occasion de cette rencontre. Ce financement, autour de 30 000€, permettra aux seize joueuses et à leurs trois staffs de prendre l’avion et séjourner au Havre afin de jouer, dans les meilleures conditions possibles, ce match de qualifications, pour l’un des rares déplacements d’une équipe nationale ukrainienne depuis le début du conflit. La Fondation Hand’Solidaire abritera également ce financement. 

La famille du handball français espère sincèrement que cette nouvelle action de mobilisation permettra d’apporter un message d’espoir au peuple ukrainien. La FFHandball renouvelle également son offre d’hospitalité pour assurer la continuité de la pratique sportive et faciliter l’hébergement des joueurs, joueuses et entraîneurs ukrainiens.

Merci à notre partenaire Rennes Sport pour l’article sur le match à domicile SGRMH vs Vaulx-en-Velin du samedi 2 avril 2O22 :

A la célébration sur le terrain après la partie et le soulagement lisible sur tous les visages brétilliens, le Saint-Grégoire RMH a obtenu ce samedi soir un point aux allures de succès. Pour une fois, les « Roses » sont même celles qui ont mis à profit le Money-Time, fatal à tant de reprises cette année.

Pour confirmer la superbe victoire obtenue à Achenheim la semaine passée, Olivier Mantès ne pouvait aligner que 12 filles sur la feuille de match. Absentes sur blessure, de plus ou moins longue durée, Manon Sol et Méryle Crevel, qui ne rejoueront pas cette année, Charlotte Satgé et Mélissa Delalande sont d’ans l’attente d’un verdict concernant leur genou. Ajoutez à cette liste Camille Eudes et Maëlle Tracol, touchées aux chevilles et c’est quasiment une équipe au complet qui était sur le flanc. Pas quoi, pour autant, traumatiser des Grégoriennes au contact tout au long de la première période, avec des séquences intéressantes. Celle qui permet aux « Roses » de passer devant à 9-8 en est une, avec deux équipes se rendant coup pour coup. En revanche, l’absence de réussite avec le repos n’est pas la meilleure des idées qui soit et Vaux en profite pour coller un terrible 1-6 lui permettant de regagner les vestiaires avec 4 unités d’avance (10-14).

Il fallait donc une grosse seconde période pour revenir et tirer quelque chose de cette rencontre, devant un public qui ne lâcha rien. Conscientes de l’enjeu, les locales dont le boulot et grignotent au fil des minutes leur retard, malgré bon nombre d’approximations et des espaces très difficiles à trouver en défense, où Claire Scheid est clairement identifiée et empêchée de tirer de loin. Emma Seddiki, comme en Alsace la semaine passée, se « colle » à la tâche et réalise une grosse prestation, avec un perfect 6/6 salvateur lui valant le titre de joueuse du match. Combative et ne lâchant rien, les filles offrent un scénario renversant, obtenant un jet de 7 mètres par Mathilde Mélique au combat pour gratter un ballon à 15 secondes de la fin. Sans trembler, Apolline Feuvrier transforme la sentence (5/7 hier) et valide un point mérité pour son équipe.

Celui pourrait s’avérer très précieux, surtout en cas de succès la semaine prochaine dans un match capitale à Rochechouart, aujourd’hui 13ème et une nouvelle fois battu hier. Le même état d’esprit, à minima, et une efficacité encore plus aiguisée seront nécessaire pour ramener trois points qui donneraient à la fin de saison des « Roses et Noir » un élan beaucoup plus positif, avec dans la foulée, la réception de Clermont puis, début mai, un autre déplacement face à un concurrent direct au maintien, Octeville. Le sprint final est bel et bien lancé !

Retrouvez l’article sur le site de Rennes sport.

Toutes les photos du match : merci à notre photographe Damien LEMOINE !

Revivez le match en replay complet sur notre chaîne You Tube.

💥Le numéro d’avril de Rennes Sport est sorti !💥

😀🗞️Retrouvez l’interview de Cidgie Leroux, arrière de l’équipe D2F :
🎤”C’est l’une des premières fois où je me sens aussi bien dans un groupe, j’y ai vraiment trouvé ma place.”
… Ainsi qu’un point sur la situation avec Olivier MANTES, coach D2F. 

👍 Téléchargez gratuitement l’intégralité du journal Rennes Sport d’AVRIL !

#revuedepresse #sgrmh #d2f #rennessport #actualité #saintgregoire

Le déplacement en Alsace samedi dernier aura eu raison de la détermination des Roses et de leur inlassable combativité !

19ème journée de championnat, des alsaciennes au grand gabarit, 7èmes du classement, le goût amer des défaites précédentes, de nombreuses blessées dont deux gardiennes… Face à une situation peu prometteuse, l’équipe ne s’est pas laissée décourager !

Prêtes à prendre leur revanche suite à la défaite de l’aller à un point près (26-27), les Roses ont montré une belle mentalité, une défense collective solide, bien organisée, et un jeu rapide. On salue les nombreux arrêts de Marjana Markota encore une fois, ainsi que ses relances efficaces, ce qui lui vaudra d’être élue meilleure joueuse du match. Et sans oublier à l’aile, les belles prestations d’Anaëlle Fontaine, avec ses remontées de balles rapides et énergiques. Un match collectif parfaitement maîtrisé, qui permettra à l’équipe de garder l’écart de score tout au long du match face à Achenheim.

Le match se clôt à 25-29, avec une énorme satisfaction pour les Roses qui retrouvent le chemin de la victoire, pour le plus grand plaisir des supporters ! Cette victoire fait par ailleurs monter l’équipe d’une place au classement pour se situer à la 11ème position.

BRAVO les Roses !

Merci à Guy Lagache pour les photos du match !

On se retrouve à la Ricoquais ce samedi 2 avril pour la réception de Vaulx-en-Velin à 20h30 ! Achetez vos billets en ligne dès maintenant !

Le Saint-Grégoire Rennes Métropole Handball recherche de nouvelles joueuses pour la prochaine saison 2022-2023 pour compléter l’équipe de la Nationale 1 Féminine.

Vous êtes étudiante à Rennes, et recherchez un club de handball, contactez Valentin Boulaire, coach N1F : boulaire.valentin@orange.fr / Tél. : 06 72 85 97 40

Retrouvez les infos concernant la N1F sur notre site.

Le Pack Pâques de la saison 2021-2022 pour les 4 prochains et derniers matchs à domicile du Saint-Grégoire Rennes Métropole Handball est disponible !
A offrir ou à s’offrir, vous profitez d’un petit prix pour grandes émotions garanties : 24 € l’abonnement, soit une réduction de 15% sur le prix d’une entrée ! 

Tous les matchs de la D2F se déroulent à la salle de la Ricoquais à Saint-Grégoire.
2 matchs sur les 4 sont couplés à un match de l’équipe N1F en lever de rideau, auquel vous pourrez également assister avec votre Pack ! 

Les 4 derniers matchs de la saison :
– 2 avril : Vaulx-en-Velin (69)
– 30 avril : Clermont – Hbcam63, couplé à un match N1F
– 14 mai : Stella St Maur, couplé à un match N1F
– 4 juin : Saint-Amand les Eaux – Porte du Hainaut

Demandez ici votre Pack Pâques : rmh.communication@gmail.com

Prochain match à domicile : samedi 2 avril 2022 contre Vaulx-en-Velin (69) !

Aux côtés d’Anne-Laure Kerguinou œuvre une autre personne de l’ombre au sein du centre de formation. Jean Couhard, actuellement directeur de deux entreprises, met ses compétences et son expérience au service du SGRMH pour le suivi socio-professionnel des joueuses du Centre de formation.

Créé en 2017, et labellisé par la Région Bretagne, le Centre de formation accompagne les jeunes joueuses du SGRMH vers leur plus haut niveau sportif tout en leur permettant de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions possibles.

Bonjour Jean, pouvez-vous nous en dire plus sur votre activité professionnelle ?

Je suis à la tête de 2 entreprises que j’ai fondées, l’une en 2006 (IRCO’SUP – Institut Régional de Conseil et de Coaching en Orientation Scolaire et Professionnelle) dédiée à l’accompagnement des jeunes et adultes dans leur projet d’orientation , l’autre en 2021 (EDUKEO) dont l’activité principale consiste à conseiller et à accompagner des Etablissements d’enseignement supérieur dans leur stratégie de développement (particulièrement au niveau pédagogique).

Depuis combien de temps êtes-vous engagé au sein du RMH ?
C’est ma 4ème année.

Comment avez-vous connu le club ?
J’ai connu le club par l’intermédiaire de Murielle et Vincent Guyomard (anciens dirigeants du club). 

Concernant le centre de formation, quelles sont vos missions / rôles ?
J’accompagne les joueuses qui en font la demande dans l’élaboration de leur projet d’orientation. Je leur donne quelques conseils, réponds à leurs questions sur les filières post-bac, j’essaie de leur donner les outils nécessaires pour mettre en cohérence un projet professionnel qui prenne en compte leurs aspirations, leur profil et la spécificité qui est la leur (sportive de haut niveau) qu’elles ont parfois du mal à valoriser. Je les aide également à rédiger CV, lettres de motivation….

Avez-vous d’autres engagements bénévoles au sein du Club ?
Non.

Quels sont le(s) moteur(s) de votre engagement ?
Suite à la sollicitation dont j’ai fait l’objet, j’ai eu envie de consacrer un peu de mon temps à des jeunes filles qui relèvent un challenge exigeant (concilier sport et études) au sein d’un club qui prône de belles valeurs. Par ailleurs, contribuer modestement à donner davantage de visibilité au sport féminin a également été un levier de motivation supplémentaire.

Êtes-vous vous-même ancien joueur de hand ?
Non, pas du tout… mais grâce au SGRMH, j’ai appris à découvrir ce sport et à réellement apprécier de le regarder ! Je n’ai plus vraiment l’âge ni la condition physique requis pour le pratiquer …malheureusement ! 

Quelle(s) satisfaction(s) rencontrez-vous dans votre rôle ?
Les échanges que je peux avoir avec les joueuses lors des entretiens que j’ai avec elles. Quand je perçois qu’elles parviennent à donner du sens et de la cohérence à leur projet d’orientation eu égard à la singularité de leur personnalité ainsi qu’à l’engagement sportif qui est le leur.

Quels sont vos défis ?
Essayer de trouver un peu plus de temps à consacrer aux joueuses …. et leur donner l’envie et les moyens d’une ambition qui est celle de croire en leurs rêves, en se prouvant qu’allier sport de haut niveau et études supérieures n’est pas incompatible !

Merci Jean !

Retrouvez toutes les infos sur le Centre de formation du SGRMH !
Lire l’interview d’Anne-Laure Kerguinou.

Samedi soir s’est joué le match retour contre Nîmes pour le compte de la 18ème journée de championnat D2F. Après la défaite à l’aller (31-24), les Roses étaient résolues à “se faire respecter à domicile” dixit Olivier Mantès, et à assurer leur maintien en D2, face aux 4èmes du classement. Elles l’ont montré avec brio tout au long des 60 minutes de jeu, malgré la défaite d’un petit but.

C’est avec un effectif réduit que l’équipe s’est mesurée face aux gardaises à la maison. Plusieurs blessées manquaient à l’appel : Camille Eude, Méryle Crevel, Manon Sol, Charlotte Satgé, ainsi que Lili Hérenger, gardienne, blessée à la cheville en cours de jeu.

Qu’importe. La première mi-temps commence sur les chapeaux de roues, le jeu se montre plein d’intensité et de belles parades, et se termine sur une égalité obtenue à la dernière seconde, 14-14.

Les Roses s’accrochent jusqu’au bout, soutenues par les encouragements du public qui a répondu largement présent, sous la houlette de Maxime, et malgré l’absence du groupe de percussionnistes Sagazic. 

La deuxième mi-temps voit les Roses passer en tête d’un point, mais rapidement rattrapées. Le jeu se termine à 24-25. On retiendra entre autres, les nombreux arrêts de Marjana Markota, qui permettent à l’équipe d’éviter de creuser l’écart de score, et les contre-attaques et nombreux buts d’Apolline Feuvrier. 

Olivier Mantès : “Les Roses ont livré une bataille enragée samedi soir dans une Ricoquais en fusion. On ne peut pas se satisfaire du résultat mais l’équipe a répondu présente. En partie grâce au public. On est sur la bonne voie. Le manque de réussite et de maitrise en fin de match s’apprend avec l’expérience…On doit grandir pour atteindre notre objectif.

Une belle prestation de la part des Roses ! Bravo à elles. Cette défaite fait cependant perdre à l’équipe une place au classement, qui se retrouve en 12ème position.  

Merci à la Nathalie Pasquet de la Ville de Saint-Grégoire pour le coup d’envoi du match, ainsi qu’à notre partenaire de cœur Madame S., association de sensibilisation du cancer du sein, reparti avec un chèque de 200 euros, contribution des joueuses D2F et du staff lors d’Octobre Rose.

Nathalie Pasquet, Ville de Saint-Grégoire
Association Madame S, avec Charlotte Satgé et Manon Sol, joueuses D2F.

Le public a également été à l’honneur via deux jeux à la mi-temps, et aux temps morts : une jeune fille a été l’heureuse élue de la tombola, et est repartie avec le maillot officiel des Roses, une autre personne a gagné une invitation à l’Espace VIP. Bravo à eux !

Nous saluons également la présence du Club Janzé HB, venu en grand nombre – plus d’une cinquantaine – pour encourager les Roses : dans le cadre du Challenge Club 35, ils détrônent le CMG sur Ille, et se positionnent en première place pour remporter le privilège d’avoir des joueuses de D2F lors d’un entraînement de leur choix.

Club HB Janzé – Challenge Club 35

RDV pour le prochain match à domicile le samedi 2 avril contre Vaulx-en-Velin (9ème), à 20h30 ! Achetez vos places en ligne dès maintenant.

Voir les photos du match.

La fin de saison approche, synonyme de départs mais aussi de recrutements !

En parallèle du départ d’Apolline Feuvrier à l’aile droite, le club annonce l’arrivée au même poste, de Laurine Chesneau, qui nous rejoint pour une saison !

Ailière droite, dotée d’une vraie technique fine, elle a fait son apprentissage au centre de formation de Nantes. Elle a ensuite enchainé les saisons en LBE avec le club de Celles-sur-Belle, sans pouvoir avoir un temps de jeu significatif mais en emmagasinant de l’expérience. En manque de responsabilité, elle nous rejoint avec beaucoup d’envie et la volonté d’apporter son vécu.

Bienvenue Laurine !

Il y a des personnes dont on parle peu et qui pourtant ont une fonction essentielle dans les rouages du club. Anne-Laure Kerguinou fait partie de ces gens de l’ombre, elle assure bénévolement et fidèlement ses tâches, notamment auprès des joueuses du Centre de formation.

Créé en 2017, et labellisé par la Région Bretagne, le Centre de formation accompagne les jeunes joueuses du SGRMH vers leur plus haut niveau sportif tout en leur permettant de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions possibles.

Dans ce contexte, Anne-Laure Kerguinou, professeure des écoles, assure un suivi régulier auprès des joueuses. Elle nous répond.

Bonjour Anne-Laure, depuis combien de temps êtes-vous engagée au sein du RMH ?
Je suis au club depuis septembre 2015, arrivée en même temps que ma fille.

Comment avez-vous connu le club ?
Mes deux enfants faisant du hand à St Aubin d’Aubigné, nous rencontrions régulièrement le RMH lors des compétitions. C’est dans ce cadre là que je l’ai connu.

Concernant le centre de formation, quelles sont vos missions / rôles ?
Mon engagement dans le centre de formation est tout récent (depuis l’été dernier), c’est donc une année pour moi de découverte, de mise en route et d’appropriation de son fonctionnement. Mon rôle est avant tout d’accompagner les filles dans leur vie quotidienne, mais aussi sur le plan scolaire (organisation) et de rester à l’écoute.

Avez-vous d’autres engagements bénévoles au sein du Club ?
J’accompagne également sur le banc l’équipe réserve qui évolue en N1, et j’aide ponctuellement à la Ricoquais avec les bénévoles pour l’installation avant/après matchs.

Quels sont le(s) moteur(s) de votre engagement bénévole ?
Ma passion pour le hand, l’envie d’avoir un rôle dans le bénévolat et de pouvoir suivre ma fille joueuse, le désir de rencontrer de nouvelles personnes, et la convivialité.

Anne-Laure Kerguinou au centre de l’équipe N1F (saison 2021-22)

Êtes-vous vous-mêmes ancienne joueuse de hand ?
Oui, j’ai joué une dizaine d’années à Morlaix quand j’étais jeune…

Quelle(s) satisfaction(s) rencontrez-vous dans votre rôle ?
Apporter ma pierre à l’édifice qu’est la structuration du centre, me sentir utile aux filles, au club, mais aussi travailler avec des personnes investies et passionnées, comme Valentin (Boulaire) et Jean (Couhard).

Quels sont vos défis ?
Tout n’a pas toujours été facile cette année, avec souvent un manque de temps, de connaissance et d’expérience pour être toujours efficace. Alors comme défi, je dirais tout simplement de faire un peu mieux l’année prochaine ! D’ailleurs si une bonne volonté souhaite s’investir avec moi, ce serait plus facile à deux…

Merci Anne-Laure !

Retrouvez toutes les infos sur le Centre de formation du SGRMH !


Le club annonce le départ d’Apolline Feuvrier, ailière droite, après 2 saisons au SGRMH. Arrivée en 2020, Apolline a détoné à l’aile, par son jeu efficace et ses nombreux buts : elle aura marqué 90 buts sur 15 matchs cette saison, se plaçant ainsi en 5ème position des meilleures joueuses D2F, tous clubs confondus.

Apolline nous quitte pour de nouveaux horizons en terre parisienne et évoluera au sein de la D2F de Noisy-Le-Grand, 5ème du classement.

Nous la remercions chaleureusement pour son investissement durant ces deux années au sein de l’équipe, années pendant lesquelles nous avons pu apprécier son jeu, sa vitesse, sa précision, sa rigueur et ses belles contre-attaques.

Olivier Mantes : ” On est tous reconnaissants envers Apolline pour ces 2 saisons passées en rose. Son apport, ses buts et sa gentillesse ont marqué l’ensemble du collectif et du staff. Une très bonne suite de carrière à elle, en espérant qu’elle gardera un bon souvenir de son passage à la Ricoquais.”

Bien sûr, on peut compter sur la détermination d’Apolline qui se donnera jusqu’au bout de la saison pour assurer le maintien en D2F.
Bravo et bonne continuation à toi Apolline !

Voir son portrait

1 maillot acheté = 1 mug Offert !

N’hésitez plus et faites-(vous) plaisir, avec les indispensables pour tout supporter des Roses !
Une offre privilégiée qui se termine le 23 mars. Partagez l’info autour de vous.

Choisissez votre maillot selon la coupe (homme/femme), la taille (du junior au XXL) ainsi que le modèle de votre choix : domicile (rose), échauffement (rose et bleu), extérieur (noir), gardienne (parme ou turquoise).

Un large panel qui saura vous satisfaire. À noter : la personnalisation (nom, numéro) pour cette offre ne sera pas possible : le numéro 35 figurera sur le maillot.

Vous recevrez en cadeau le mug collector 20 ans du RMH, édition limitée !

Commander en ligne

LE HANDBALL FRANÇAIS, SOLIDAIRE DU PEUPLE UKRAINIEN 🇺🇦

Au regard des récents événements qui se déroulent en Ukraine, la Fédération française de handball, la Ligue Nationale masculine de Handball et la Ligue Féminine de Handball tiennent à apporter leur soutien au peuple ukrainien.

Le numéro de mars de Rennes Sport est sorti !

Retrouvez les enjeux du mois de mars pour le SGRMH, ainsi que l’interview de Charlotte Satgé, demi-centre de l’équipe D2F, arrivée au Club cette saison : “L’ambiance de notre salle est top, et tout ce qui est mis à notre disposition pour performer également. Nous sommes chouchoutées et devons tout donner !”

Téléchargez gratuitement l’intégralité du journal Rennes Sport de Mars !

16ème journée de championnat. Après avoir affronté successivement les équipes statut VAP en janvier, les Roses se sont retrouvées encore une fois face à une équipe expérimentée, 3ème du classement.

Il fallait “faire un exploit” dixit Olivier Mantes, dans cette course au maintien. Le ton est donné.
Un début de match encourageant, les Roses talonnant de près les nordistes. La première mi-temps se conclut néanmoins par un écart de score qui ne sera pas rattrapé par la suite : 8-13. Face à une solide défense et une gardienne infranchissable du côté des sambriennes, nos bretonnes se battent mais manquent beaucoup de buts.

L’écart se creuse lors de la deuxième mi-temps, face à une équipe un ton au-dessus. Les Rose se sont néanmoins accrochées jusqu’au bout mais ont dû s’incliner 19 à 28. Une défaite qui les maintient à la 11ème place au classement du championnat.

Olivier Mantes : “Sambre était trop fort. Notre début de match raté nous a mis au supplice et malgré un bon contenu pendant 40 minutes, nous n’avons pas pu lutter contre une équipe plus constante dans tous les secteurs“.

Prochain RDV à domicile : le 19 mars contre Nîmes à 20h30 : réservez vos places dès maintenant !

Revivez le match complet : le replay est sur notre chaîne You Tube.

Les vœux de la nouvelle année ont donné le ton pour 2022 :

Demain entre nos mains“. Le passé est derrière, l’avenir devant nous et dépend en grande partie des actions mises en place au présent.

Après 20 ans d’existence, le club peut se targuer d’une vingtaine d’équipes, tous niveaux confondus, sur la métropole de Rennes, et au plan national.

Le RMH a su pendant toutes ces années accompagner une génération de jeunes grâce à l’engagement volontaire et persévérant de bénévoles -entre autres-, tant du côté sportif qu’administratif, pour faire du hand un sport reconnu et aimé, et transmettre des valeurs d’engagement, d’excellence, de solidarité.

Pour l’avenir – horizon 2022-2023 -, la Famille du RMH a urgemment besoin de s’agrandir, certains de nos collaborateurs à des postes clés laissant leur place.

La suite est à prendre ! Sans nouvelles mains, nous ne pourrons plus assurer le maintien de la section amateure. Administration, logistique, finances, communication, … de nombreuses tâches ne pourront plus être réalisées… si personne ne s’engage.

Le RMH doit continuer sa course, AVEC VOUS. Vous avez des talents, des compétences, et un peu de temps : rejoignez-nous, selon vos disponibilités : vous avez quelque chose à apporter au club !

>> Parlons-en ensemble : rendez vous le samedi 19 mars à 13h30, à la Lande Guérin à Acigné. La réunion d’information est ouverte à tous : parents de licenciés, ou toute autre personne intéressée.
FAITES PASSER LE MESSAGE AUTOUR DE VOUS SANS ATTENDRE !

Ensemble mobilisons-nous, dans un esprit à la fois convivial, positif et dynamique pour que nos jeunes puissent continuer à s’épanouir à travers le hand.

DES MAINS POUR DEMAIN : Avec vous pour le RMH !

Exemples de missions à pourvoir :
– Gestion des adhésions
– Logistique du matériel sportif
– Relations avec la Mairie
– Gestion de la trésorerie
– Organisation des matchs du WE
– Organisation des plannings d’entraînements
– Organisation des événements sur Acigné

Pour plus d’infos, contactez-nous.

Le tableau ne prédisait rien de bon : une équipe malmenée avec de nombreuses blessées et cas covid ( Manon Sol et Méryle Crevel pour ligaments croisés, Anaëlle Fontaine, Apolline Feuvrier, Camille Eude et Olivier Mantes pour covid) face à une équipe normande statut VAP.

Cependant les Roses ne se sont pas laissées décourager, et se sont battues jusqu’au bout. La première mi temps se termine à 11-17, l’équipe joue une bonne entame mais perd quelques balles et fait face à une défense solide du côté des havraises : “Les Roses ont complètement déjoué dans les dix dernières minutes de la première mi-temps. Ces temps faibles sont rédhibitoires pour l’obtention d’un résultat qui était accessible” souligne Olivier Mantes, coach D2F.

En 2ème mi-temps, les contre-attaques efficaces ont permis de remonter l’écart de score de quatre buts à un seul but sur les dernières minutes de jeu. Une ambiance de feu dans la salle, encourageant les Roses, n’aura pas suffit et le match se clôt à 25-27.

Merci les Roses pour ce beau combat, on se retrouve samedi 12 février pour le prochain match à domicile contre Noisy-le-Grand ! Vous pouvez d’ores et déjà prendre vos billets en ligne.

Toutes les photos du match

C’est le défi lancé par le SGRMH aux clubs amateurs de la métropole rennaise : être les plus nombreux d’un club à assister à un match de la D2F à la Ricoquais (St Grégoire), pour avoir le privilège d’accueillir des joueuses D2F du SGRMH à un entrainement !

Défi lancé depuis septembre dernier, le CMG sur Ille a répondu présent, et en grand nombre : ils étaient plus d’une quarantaine à chauffer les sièges de la Ricoquais ! Le COBSE quant à lui, a tenté avec une trentaine de jeunes de détrôner le CMG au match du 8 janvier, ainsi que le Mesnil roc’h handball… Qui sera le prochain ? 🙂

Comment ça marche ? 


Le Challenge Clubs 35, c’est une belle occasion pour les jeunes handballeurs de cotoyer le haut niveau professionnel, d’observer, de voir du beau jeu et de vivre une soirée inoubliable ! 

Et d’ici la fin de la saison, vous serez peut-être l’heureux club élu qui accueillera lors d’un entrainement, des joueuses de la D2 : une excellente opportunité pour bénéficier de l’expérience de handballeuses de haut niveau en toute simplicité !

Les Roses d’Olivier Mantes ont donné un match haut en intensité pour commencer l’année 2022. Face à Octeville, une équipe concurrente qui joue son maintien en D2, nos bretonnes ont mené le jeu dès les premières minutes, gardant l’écart de score tout au long du match.

La première partie de jeu commence sur les chapeaux de roues, avec de nombreux buts marqués rapidement, et se termine à 15-10. On notera des contre-attaques efficaces, et des pénaltys assurés par Apolline Feuvrier, ailière. Les normandes d’Octeville se sont défendues jusqu’au bout mais ont fait face à une défense solide. Le match se termine par une belle victoire 30-26.

Une 1ère victoire pour 2022. Les Roses ont réalisé un match plein ce samedi à la Ricoquais. Grâce à une entame de match solide, une défense en place et des attaques rapides, les filles ont su prendre le match par le bon angle et montrer de grosses valeurs mentales pour venir à bout d’une équipe d’Octeville dangereuse au classement.” conclut Olivier Mantes.

Pas de jauge réduite pour le public, les supporters étaient là, encourageant les Roses au rythme des percussions de Sagazic. On saluera le retour de Claire Scheid, arrière de l’équipe, après de longs mois de réeducation pour son genou, ainsi que l’arrivée de Marijana Markota dans les cages, remplaçant Manon Sol, blessée au genou.

Une équipe prête à repartir sur une nouvelle lancée, après la première partie de saison difficile (7 matchs : 2 victoires et 5 défaites), prête à défendre son maintien en D2F.

Bravo les Roses pour cette belle victoire !

Prochain RDV à domicile : Samedi 22 janvier à 20h30, contre HAC Le Havre, avec en lever de rideau la N1F qui rencontrera à 18h Cergy.

Toutes les photos du match (Merci à Damien Lemoine)

L’article de notre partenaire JRS Journal Rennes Sport

L’intégralité du match sur la chaîne TVR

voeux2022-RMH

Jean-Luc Bosse, Président du RMH, a tenu a souhaiter ses vœux pour la nouvelle année 2022 à tous les supporters, partenaires, joueurs, bénévoles et salariés du RMH.

Chers amis,

Nous avions prévu l’organisation d’une soirée de vœux autour d’un verre mais malheureusement, le rebond de la crise sanitaire nous en empêche.

C’est donc par ce petit mot que je vous souhaite une bonne et heureuse année 2022.

J’espère de tout cœur que l’on pourra très prochainement et librement à nouveau voyager, aller au restaurant, au cinéma, aux spectacles et bien sûr dans les salles de sport.

Nos Roses ont fini l’année 2021, lors d’un match amical le 18 décembre contre Celles sur Belle, en offrant à notre coach Olivier sa 1ère victoire contre une équipe de D1. Nul doute qu’elles recommenceront cette nouvelle année dans le même état d’esprit.

Je vous souhaite à tous, partenaires privés et publics, bénévoles, salariés et supporters plein de bonheur et une bonne santé pour 2022.

Amicalement.


Jean-Luc BOSSE

Le Club est fier de vous annoncer l’arrivée d’une gardienne de premier plan pour pallier à la blessure de notre capitaine Manon Sol. 

C’est avec beaucoup de satisfaction qu’Olivier Mantès annonçait officiellement son arrivée vendredi dernier :

« Marijana Karic Markota va nous rejoindre dès le mois de janvier pour nous aider à atteindre nos objectifs de maintien.
Suite à la grave blessure de Manon, le club a voulu se donner les moyens d’un renfort sur le poste de gardienne de but et a pu trouver un accord avec Marijana et son ancien club. Connu des assidus de la Ricoquais, Marijana a évolué 2 saisons à Aunis La Rochelle avant de s’exiler en Suède pour la saison 2021-22.
Libérée par son club, parlant français, et connaissant parfaitement le niveau de la D2F, Marijana cochait tous les critères voulus par le club et le staff.
Elle portera le numéro 16, et, on l’espère, sera qualifiée pour la 1ère rencontre de 2022, contre Octeville. »

Marijana Karic Markota
– Née le 14 Août 1996 (25 ans) à Smederevska Palanka, en Serbie.
– Poste : Gardienne de but
– Taille : 1m80
– Poids : 69 kg

Clubs (du plus récent au plus ancien) :
– HC Skövde, Suède (D1)
– Aunis La Rochelle, France (D2)
– US Cagnes, France (N3)
– WHC Naisa, Serbie (D1)
– WHC Knjaz Milos (actuellement Bekament), Serbie (D1)
– WHC Mladost, Serbie

A 25 ans, Marijana a déjà une grande expérience du haut niveau.
Elle a fait ses classes dans son pays natal en Serbie jusqu’à rejoindre les équipes nationales serbes :

Avant de rejoindre le championnat français pour aider Cagnes sur Mer à monter en N2, elle gagne plusieurs trophées dans le championnat serbe :

Elle participe également aux championnats d’Europe (Challenge Cup et EHF Cup) pendant 4 saisons.

Nous lui souhaitons la bienvenue en Bretagne !

Ils nous soutiennent !
Rejoignez vous aussi le club entrepr'hand >>