Historique

Le RMH c’est 20 ans d’existence !

Crée en 2001 par une poignée de fidèles du handball, le RMH est aujourd’hui un club aux multiples sections
mais toujours une seule ambition : faire vivre et rayonner le handball sur le territoire breton !

La famille des Roses continue aujourd’hui d’aller de l’avant :
dirigeants, joueurs, staff, bénévoles, partenaires, supporters…
Tous portent haut ce sport et ses valeurs
pour accompagner le RMH là où il doit aller !

Un peu d’histoire

2001: création du Rennes Métropole Handball

(Photo : 1ère saison de l’Entente ASPTT – CPB de la saison 1999-2000)

En 1999, l’entente Cercle Paul Bert / ASPTT est créée à Rennes.
Son équipe féminine évolue en Nationale 2 et finit 8ème sur 12.

René Le Bihan se retrouvant seul au sein du bureau directeur de l’Entente, crée alors le Rennes Métropole Handball lors d’une AG le 27 juin 2001.

Ce Club va réunir les joueuses de plusieurs clubs de la Métropole
(US Acigné, SEPAL Thorigné Fouillard, CMG sur Ille).

Le RMH en 2001, c’était 50 licences, 3 équipes et l’équipe fanion en N3F.

2001: création du Rennes Métropole Handball

2002-2003

50 licenciés jouent maintenant aux couleurs du RMH et 3 équipes féminines sont constituées :
la N3F, l’Excellence Région féminine, et la régionale -18 F.

Les entraînements ont lieu à l’ASPTT.

André Alain est président du RMH et Christophe Caillebet, entraineur principal, tous deux jusqu’en 2005.
Ce dernier a commencé a structurer les joueuses vers le Haut Niveau, pour faire progresser le club.

2002-2003

2003-2004

La N3F se maintient en N3 sur deux saisons.

Les -18F sont vice championnes de Bretagne.

Véronique Poupon entraine les -18 excellence régionale.

2003-2004

2005-2006

Le RMH grandit et accueille maintenant 80 licenciés.

Vincent Guyomard succède à André Alain en tant que président du RMH.
Vincent était entraineur des -16F au RMH.

La N3F est entrainée maintenant par Olivier Mantes, ancien joueur D1 de handball,
qui remplace Christophe Caillabet.

La N18F accède aux huitièmes de finale du championnat de France élite.

2005-2006

2006-2007

En 2006, le club d’Acigné et le RMH fusionnent, pour former un seul club avec des équipes féminines et masculines.

Murielle Guyomard, présidente d’Acigné rejoint le bureau du RMH.

La volonté est alors de faire du RMH un club avec deux pôles : un pôle handball féminin de haut niveau sur Rennes, et un pôle amateur sur Acigné, où s’entraînent les jeunes.

Fin de la saison : la N3F finit 1ere/12, elle est vice championne de France et accède en N2F.

Le RMH doit faire face à un défi au niveau des entrainements et des matchs : les joueuses naviguent entre Cleunay et Rapatel jusqu’en 2012. C’est une période d’itinérance longue mais transitoire.
Le local du club se trouve lui à Maurepas.

Entre 2006 et 2012, la N3F passe à la N1F et y restera deux saisons.
L’équipe connait un bon dynamisme, et une phase de croissance qui permet au club familial de se développer.

2006-2007

2012-2016 : la montée du RMH

Les entrainements ont dorénavant lieu à Saint-Grégoire, la salle Rapatel étant devenue trop petite.

Face au développement du Haut niveau au RMH, le club décide de valoriser cette filière qui se professionnalise, sous l’appellation Saint Grégoire RMH.

Il y a donc deux pôles : le SGRMH, pôle professionnel de haut niveau de handball féminin,
et le RMH, pôle amateur de handball.

2012-2016 : la montée du RMH

2012-2016

2012-2013

Une belle performance pour la N2F qui remonte en N1F après avoir fini 1ere / 12 au championnat.

Egalement pour la Prénationale F qui accède en N3F et gagne la Coupe du Conseil Général.

En 2012 est également créée une entente pour les -15F régionales : RMH-Chantepie.

2013-2014

L’entente RMH-Chateaubourg est créée pour les -15F régionales.
La N1F et la N3F finissent toutes deux 6eme/12.

2015-2016

Pour les -17F et -18F, une alliance est créée : l’Alliance Rennes Haute Bretagne 35
Et pour la première fois, la N1F accède en D2F, après avoir finit 1ere /12.

L’équipe va rester deux saisons en D2F. La N3F quant à elle, finit 3ème/12,
et la N18F est championne de France excellence.

2012-2016

2006-2021 : la structuration du RMH

2017-2018

La D2F redescend en N1F, mais la N3F accède à la N2F.
Il y a maintenant deux équipes qui se chevauchent : N1F et N2F !

2018-2019 

La N1F remonte en D2F la N18F est championne de France excellence.
Le RMH crée son centre de formation pour former les futures joueuses de D2F.
Les entrainements se font au sein du Centre labellisé d’entrainement au lycée Brequigny à Rennes.

En parallèle de ces montées et maintien, le RMH se structure vers le haut niveau.

Le Club Entrepr’hand fait son apparition, sous l’impulsion de Murielle Guyomard.
Les partenaires publics et privés du club se développent, à la même vitesse que le budget du club.
Les joueuses de la D2F mènent leur carrière handballistique en parallèle de leur ambition scolaires et professionnelles.

2006-2021 : la structuration du RMH

2019-2020

Vincent et Murielle Guyomard quittent leur fonction au sein du club et Jean-Luc Bosse devient président du RMH.

La D2F se maintient en D2, et la N2F remonte en N1F.

En 2020 est également créée l’Académie Féminine Rennes HB qui regroupe les meilleurs éléments des -17F au niveau du bassin rennais.

2019-2020

2021

20 ans plus tard, le RMH c’est un club de 250 licenciés, une équipe en D2F et la réserve en N1F.

Le RMH cherche à pérenniser l’association, le club s’étant professionnalisé depuis une dizaine d’années.
Il comporte aujourd’hui une trentaine de bénévoles, 19 salariés, une soixantaine de partenaires privés et publics, et est reconnu comme étant un club professionnel de handball féminin, dans la région et partout sur le territoire national.

2021

Ils nous soutiennent !
Rejoignez vous aussi le club entrepr'hand >>