66 Camille De Sousa

Camille De Sousa
Nationalité
fra France
Position
Arrière
Arrivée au club
2015
Date de naissance
16/09/1996
Taille
1,76m
Equipe(s) précédente(s)
Fleury Loiret Handball
Mon père nous a emmené au hand ma sœur et moi car lui même en faisait. Et depuis je n’ai plus quitté le terrain ! J'ai rejoint le SG RMH car je cherchais un club familial, de confiance, qui avait un projet de montée car pour moi, vivre une montée reste la meilleure expérience et la meilleure aventure à vivre.

Portrait de Camille

Mes qualités : Ambitieuse, joueuse, sociable
Mes défauts : Impatiente, têtue
Ma musique : Je n’ai pas vraiment de style ; je peux passer des années 80 à de l’électro doux
Mes sports : Le rugby et le volley
Mes sorties : En terrasse avec mes amis
Mes petits plats : Les cannelés de ma mère et le steack – pommes de terre de ma grand-mère !
Mes petits plaisirs : Passer du temps avec mes proches
Couleur préférée : Vert
Un talent caché ? Chanteuse !!!! 🙂

Trois objets dans ta valise : Des vêtements, des vêtements, et des vêtements.
Trois mots en breton (ou plus) : yecʼhed mat !

Et quand il n’y a pas hand : Il y a les amis, les cours, les parents, les courses, le ménage :)!
Mon projet pro : Master aménagement et urbanisme. Maitrise d’ouvrage urbanisme et immobilière.
Ma devise : «L’important est de tirer une leçon de chaque échec. ».

Si j’étais …

…une femme célèbre : Emma Watson
…un homme célèbre : Justin Timberlake
…un autre sport : Le volley
…un plat : Un steak pâtes !
…un accessoire : Ma montre
…un animal : Un chien
…un objet : Un canapé
…un moment de la journée : l’apéro !
…un rêve : Je voyagerai partout dans le monde

Au hand…

Ce que j’aime : Gagner avec la sensation que chaque personne a contribué et qu’on a eu cette victoire ensemble
Une personnalité que j’apprécie : Xavier Barachet
Un geste : Le 360 de Marta Mangue
Le geste que je ne veux pas voir : Un contact fait dans l’espoir de blesser l’autre
Surnom : De Sous’
Mon rituel avant match : De savoir comment je vais attacher mes cheveux pour ne pas que ça me gêne et que ça tienne ! 🙂
Meilleur souvenir handballistique : La montée en D2 avec SGRMH
Pire souvenir handballistique : La défaite pas encore digérée en finale du championnat de France -18 ans.